William Leblanc fait flèche de tout bois depuis le début de la série face aux Braves.

Leblanc double l'avance des Inouk

William Leblanc a raté les 10 derniers matchs du calendrier régulier en raison d’une entorse à un poignet. On peut toutefois croire qu’il est rétabli à 100 % de sa blessure, lui qui fait absolument flèche de tout bois depuis le début de la série opposant les Inouk aux Braves de Valleyfield.

À l’aréna Salaberry, jeudi soir, le Drummondvillois a réussi un tour du chapeau et a inscrit le but vainqueur en prolongation, permettant ainsi aux Inouk prendre les devants 2-0 dans la série à la suite de cette victoire de 4-3 remportée devant 622 spectateurs.

Leblanc a jusqu’ici amassé huit points, dont quatre buts, face aux Braves. Et lors des deux matchs, il a enregistré le but gagnant. On appelle ça être dominant.

« Ça va bien et je suis content, a expliqué Leblanc, qui a tranché à 30 secondes de la quatrième période en avantage numérique. Je me suis ennuyé de jouer et je pense que ça paraît. Présentement, la confiance est là et ça fait une grosse différence. Mais le plus important, c’est qu’on mène 2-0 dans la série. »

Reste que les Inouk ne l’ont pas eu facile encore une fois. Mais jeudi, ce sont eux qui ont laissé filer des avances. Ils menaient 2-0 après 20 minutes et 3-1 après 40.

« Il y a des choses que je n’ai pas aimées ce soir et je l’ai dit aux gars, a souligné Patrice Bosch. On a été punis très souvent et disons que ce n’était pas toujours de mauvaises décisions des officiels. Mais bon, on a trouvé une façon de gagner et on quitte Valleyfield tout de même satisfaits. »

Solides en désavantage numérique
Les Inouk ont obtenu 11 pénalités mineures, comparativement à six pour les Braves. Et Bosch a rendu hommage à ceux qui ont fait le travail en désavantage numérique.

« Chapeau à nos défenseurs, en particulier Max Baillargeon, ainsi qu’aux Félip Bourdeau, Anthony Chicoine, Laurent Minville et Joachim Vachon. C’est notre désavantage numérique [qui n’a cédé qu’une seule fois] qui nous a permis de remporter ce match. »

Vachon a enfilé l’autre but des Inouk. Gabriel Chicoine et Maxime Borduas ont été crédités de deux passes chacun. Les Granbyens ont fait mouche trois fois en supériorité numérique.

Xavier Grier a été le meilleur des Braves avec un but et une passe.

Devant le filet, Marc-Antoine Dufour a bloqué 21 lancers. À l’autre bout, Anthony Morrone a arrêté 27 rondelles.

« Ça a été un autre vrai match des séries, a repris Bosch. Ça patinait, ça frappait, c’était solide. Et je pense que ça va être aussi bon lors de la prochaine rencontre. »

Le centre sportif Léonard-Grondin sera le théâtre du troisième duel de cette série pas plus tard que vendredi soir.