Les hommes de Michel Therrien ont finalement encaissé un deuxième revers en temps réglementaire à leurs neuf derniers matchs.

Le Wild défait le Canadien 4-2

Le Canadien n'a pu offrir un dernier cadeau à ses partisans en 2016, alors qu'il a été vaincu 4-2 par le Wild du Minnesota, jeudi, lors de sa dernière sortie au Centre Bell cette année.
Les deux équipes n'ont pas donné beaucoup d'espace à leurs rivaux et les deux gardiens n'ont pas eu à faire de miracles.
Devan Dubnyk, meneur dans la LNH avant les matchs de jeudi pour la moyenne de buts alloués et le taux d'efficacité, a eu le meilleur sur Carey Price. Dubnyk a effectué 32 arrêts devant le filet du Wild, tandis que Price a accordé trois buts sur 26 lancers.
Eric Staal a inscrit le but gagnant tôt en troisième période en infériorité numérique. Jordan Schroeder, Jared Spurgeon et Jason Zucker ont aussi touché la cible pour le Wild (20-8-4), qui a égalé un record d'équipe en signant une neuvième victoire de suite. Mikaël Granlund a récolté deux aides.
Max Pacioretty, en infériorité numérique, et Artturi Lehkonen ont offert deux avances d'un but au Canadien (21-8-4), mais les hommes de Michel Therrien ont finalement encaissé un deuxième revers en temps réglementaire à leurs neuf derniers matchs (5-2-2).
Pacioretty a maintenant inscrit neuf buts à ses neuf dernières rencontres. Shea Weber a mis fin à sa traversée du désert de 10 rencontres en récoltant une aide. Tomas Plekanec a aussi amassé une aide et il a rejoint Peter Mahovlich au 17e rang de l'histoire du Canadien avec 569 points.
Le Canadien disputera son dernier match avant le congé de Noël vendredi, quand il rendra visite aux Blue Jackets de Columbus. Il s'agira aussi de son premier d'une série de sept affrontements à l'étranger.
La hargne du Wild
Les locaux ont rapidement pris le contrôle du match, se forgeant une avance de 10-1 au chapitre des tirs lors de la première moitié du premier vingt. Price a tenu le fort, mais il a aussi joué de chance quand le tir sur réception de Spurgeon a atteint le poteau à sa droite.
Une bonne présence du quatrième trio du Canadien a permis aux locaux de trouver leur rythme à mi-chemin dans la période sans toutefois parvenir à tromper la vigilance de Dubnyk.
Pacioretty a finalement fait bouger les cordages après 2:01 de jeu en deuxième période lors d'une infériorité numérique. Le capitaine s'est échappé après une gaffe de Spurgeon à la ligne bleue du Canadien et Pacioretty a battu Dubnyk d'un tir des poignets précis du côté du bouclier.
Le reste de la deuxième période a manqué de rythme en raison des nombreux arrêts de jeu, mais les buts se sont quand même enchaînés.
Une rare mauvaise sortie de Price autour de son filet a permis à Schroeder d'inscrire son premier but de la saison en surprenant le no 31 après avoir contourné le filet.
Lehkonen a replacé le Canadien en avant à 10:35 sur un retour après un tir de Brian Flynn. Il s'agissait pour Lehkonen de son quatrième but à ses sept derniers matchs.
Le Wild a toutefois à nouveau créé l'égalité avant la fin du deuxième vingt, avec 4:17 à faire. Spurgeon n'a pas raté sa chance cette fois, après une belle remise de Zucker dans sa direction.
Staal a finalement donné les devants aux visiteurs pour une première fois dans le match en touchant à son tour la cible en infériorité numérique après 3:08 de jeu au dernier tiers. Staal a pu s'avancer seul devant Price, qu'il a battu à l'aide d'un tir vif du côté rapproché. Zucker est venu sceller l'issue du match dans un filet désert, avec 23 secondes à jouer.
Le Canadien a obtenu de belles occasions lors d'un avantage numérique en fin de rencontre, mais Dubnyk a été en mesure de fermer la porte.
Cinq moments marquants du match
Le Wild cogne à la porte
Les visiteurs ont rapidement pris l'initiative de la rencontre et Carey Price a été le premier gardien à être testé dans la partie. Il a bien réagi pour stopper une déviation de Jason Zucker, puis il a frustré Jason Pominville pendant que le Canadien jouait avec un homme en moins. Quelques secondes avant son arrêt aux dépens de Pominville, Price avait joué de chance quand le lancer sur réception de Jared Spurgeon avait atteint le poteau à sa droite.
Le 4e trio sonne le réveil
Les tirs étaient 10-1 à l'avantage du Wild quand la quatrième unité du Canadien a insufflé de l'énergie aux locaux. Michael McCarron a remporté deux mises en jeu contre Eric Staal pour amorcer une séquence de près de 90 secondes pendant laquelle le Canadien a coincé le Wild dans son territoire. McCarron, Chris Terry et Daniel Carr ont éventuellement cédé leur place au premier trio sans que le Wild ne puisse sortir de sa zone. Le Canadien a décoché huit lancers consécutifs avant de voir le Wild menacer à nouveau le filet de Carey Price. La période a pris fin avec le Wild en avant seulement 13-11 au chapitre des tirs.
Le tir du capitaine
Le Canadien a trouvé le moyen d'ouvrir la marque après 2:01 de jeu en deuxième période, en infériorité numérique. Le défenseur du Wild Jared Spurgeon a mal contrôlé le disque à la ligne bleue du Tricolore et Max Pacioretty en a profité pour s'avancer seul devant le gardien Devan Dubnyk. Tel le franc tireur qu'il est, Pacioretty a décoché un tir des poignets précis entre la jambière et le bouclier de Dubnyk du côté éloigné. Il s'agissait d'un neuvième but en autant de rencontres pour le capitaine du Canadien.
Rare bévue de Price
Le Wild a riposté environ cinq minutes plus tard à la suite d'une rare mauvaise sortie de Carey Price autour de son filet. Le dégagement du gardien du Bleu-blanc-rouge a abouti sur la lame du bâton de l'attaquant Jordan Schroeder. Ce dernier a contourné le filet puis a enfilé l'aiguille en trouvant l'ouverture entre le poteau et le patin de Price, qui était mal positionné.
La riposte de Staal
Devant une impasse de 2-2 après 40 minutes, c'est finalement le Wild qui a pris l'option sur la victoire tôt en troisième période. Un peu comme sur le but de Max Pacioretty tôt en deuxième période, cette fois c'est Eric Staal qui a pu s'échapper en infériorité numérique pour le Wild après une décision agressive du défenseur Mark Barberio. Staal a surpris Carey Price du côté rapproché, marquant un 20e but et un 39e point en 43 matchs en carrière contre le Canadien.