En trois saisons, le Trackvale aura remporté un championnat des séries éliminatoires et participé deux fois à la finale de la LHSR.

Le Trackvale, c'est fini!

L’aventure du Trackvale d’Acton Vale dans la Ligue de hockey senior Richelieu est officiellement terminée.

« Je viens d’annoncer aux dirigeants du circuit que c’était fini, a révélé le grand patron de l’équipe, Érik Archambault, mercredi matin. Je n’ai pas dormi de la nuit, ça me fait mal au cœur, mais c’était la seule décision à prendre. »

Alors que débutait la série finale de la LHSR, à la fin mars, Archambault avait mentionné en entrevue à La Voix de l’Est qu’il avait besoin d’aide pour continuer à opérer le Trackvale. Puis, à la fin mai, il a annoncé que c’en était fini de l’équipe avant, quelques heures plus tard, d’obtenir un sursis du circuit devant le désir de plusieurs personnes d’Acton de sauver la franchise. Mais là, après avoir analysé les pour et les contre, il en est venu à la conclusion qu’il doit fermer les livres.

« Oui, il y avait des gens à Acton désireux de s’impliquer et je pense qu’ils étaient sérieux dans leur démarche, a repris Archambault, le président de l’OSBL qui dirige le Trackvale. Mais il y avait trop de choses à voir et à régler en vue de la prochaine saison pour que ça fonctionne. La recherche de commanditaires a pris du retard, il faut trouver un nouvel entraîneur, il faut remplacer les joueurs du coin qui nous ont dit qu’ils ne revenaient pas, etc. Les contre étaient clairement plus nombreux que les pour… »

Une montagne

Archambault a donné beaucoup au Trackvale depuis qu’il a fondé l’équipe il y a trois ans et il semblait voir comme une montagne tout ce qu’il y avait à faire, même avec de l’aide, en vue de la prochaine saison.

« On a gagné une coupe et on est allés en finale deux fois en trois ans, a-t-il rappelé. Avoir une équipe, c’est une chose, mais avoir une équipe compétitive, c’en est une autre. Et je ne suis pas convaincu qu’on s’en allait dans la bonne direction… »

Archambault, un résident de Durham-Sud, a accepté le poste d’adjoint au directeur général du Formule Fitness de Bécancour, de la Ligue senior AAA, au début juin. Mais il jure qu’il voulait vraiment sauver le Trackvale.

« Je le répète, le Trackvale, c’était mon bébé et tu ne veux jamais perdre ton bébé. La job à Bécancour ne m’aurait pas empêché de continuer à m’impliquer à Acton Vale. »

Archambault affirme que le Trackvale se retire « en pleine gloire ».

« On a eu beaucoup de succès et il y avait de l’intérêt pour l’équipe à Acton Vale. Peut-être que quelqu’un ramènera le hockey senior dans la ville à un moment donné. Et je serai peut-être là pour l’aider. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve… »

La LHSR tiendra son repêchage de dissolution du Trackvale, mais aussi des Red Knights de Marieville et des Riverains de Mont-Saint-Hilaire (qui devaient déménager à Brossard) le 3 juillet. Il reste sept équipes au circuit, mais les dirigeants ont espoir, paraît-il, de pouvoir ajouter une huitième concession à temps pour la prochaine saison.