Le Tour du Lac Brome, qui devait avoir lieu les 20 et 21 juin, est reporté à une date ultérieure.
Le Tour du Lac Brome, qui devait avoir lieu les 20 et 21 juin, est reporté à une date ultérieure.

Le Tour du Lac Brome reporté

Le 42e Tour du Lac Brome est reporté pour la première fois depuis le début de son existence. Prévu les 20 et 21 juin, l’événement sportif qui devait réunir autour de 2000 amateurs de course à pied pourrait se tenir à la fin août, si la situation sanitaire au Québec le permet.

Le report de quelques semaines de la course est l’objectif de l’organisation, mais il n’est pas impossible que les inscriptions soient repoussées d’un an, si la crise n’est pas terminée.

«La Ville de Lac-Brome a déjà accepté le report à la fin de l’été, c’est juste qu’on regarde avec la sécurité publique pour voir ce qui sera permis ou non en terme événementiel, explique Éric Fleury, directeur de la série des Courses thématiques. On regarde pour la fin août présentement.»

«On se donne au moins deux mois de décalage. On regarde les dates choisies par les concurrents. Il y a beaucoup d’événements qui se sont remis à l’automne, mais il y avait déjà beaucoup d’événements durant ces mois-là. Ça risque de faire congestion.»

En effet, plusieurs événements sportifs ont été reportés ou simplement annulés ce printemps au pays. Dans les courses thématiques, le Tour de l’horloge en fait partie.

Autres reports

Dans la région, JustRun a reporté le XMAN Race de Sutton, qui devait avoir lieu le 30 mai, le Demi-marathon des Vignobles, à Saint-Paul-d’Abbotsford qui était prévu le 6 juin, et le Xtrail de Sutton, où les coureurs en sentiers étaient attendus le 13 juin. Seul le demi-marathon des Vignobles a une date de report d’annoncée, soit le 15 août.

Le Trail de Bromont et l’Enduro Trail, deux canicourses et courses en sentiers organisées par Sirius Sports Canins, sont également annulées. Ces événements devaient avoir lieu respectivement les 23 avril et 23 mai.

Le triathlon hors route XTERRA qui devait se tenir pour une troisième année à Bromont le 14 juin, devrait être annulé. L’équipe attend les directives de Triathlon Québec.

Plusieurs organisations ne permettent pas le remboursement des courses puisque d’importants frais sont déjà encourus, comme l’achat des chandails et des médailles ainsi que la location du site.

Le report ou le transfert de l’inscription vers un autre événement sont souvent privilégiés. JustRun, par exemple, a indiqué à ses participants que, si la date de report ne leur convient pas, ils peuvent transférer leur inscription à l’événement JustRun de leur choix, à la course de 2021 ou à une autre personne.

Les Courses thématiques proposent l’option de repousser à 2021 si la date de report ne plait pas.

D’autres ont préféré annuler l’événement, tout en refusant de rembourser les inscriptions, ce qui a soulevé de la grogne dans le milieu. «Plus il y a d’options de rechange, moins les gens se sentent lésés», estime M. Fleury.

Automne chargé

Il n’est pas dit que toutes les courses de la série que dirige M. Fleury auront lieu, cet automne, même si la crise est passée.

«Ça ne m’intéresse pas d’offrir un événement à 500 participants tandis qu’on a une armature pour 2000. Si je vois qu’il y a trop d’événements en même temps, à l’automne, il est possible que je reporte à l’année prochaine certains événements où il n’y a pas eu trop de dépenses encore.»

La prudence est donc de mise pour les organisateurs d’événements sportifs déjà prévus cet automne, comme le Marathon de Granby. En accord avec les fournisseurs, les achats n’ont pas encore été faits.