Michel Deschamps sera-t-il de retour derrière le banc des Maroons la saison prochaine?

Le sort de Michel Deschamps toujours pas décidé

Trois semaines après la défaite de ses Maroons en demi-finale de la Ligue de hockey senior de la Mauricie, Daniel Roy ne semble pas être encore remis de sa déception.
« Je suis encore déçu, c'est clair, lance Roy, qui n'avait pas encore commenté publiquement l'élimination de son équipe. Perdre, c'est une chose, mais il y a la manière. Et je n'ai pas aimé la manière. »
Le propriétaire des Maroons n'a pas aimé voir ses joueurs jouer « comme s'il s'agissait de matchs hors-concours » lors des rencontres no5 et 6 de la série, qui se sont avérées les deux dernières de la saison de l'équipe.
« Saint-Léonard-d'Aston avait une bonne équipe, c'est vrai, mais on aurait pu gagner si les gars s'étaient vraiment donnés. Ça manquait d'émotion, ça manquait de vouloir. Moi, avec ma blonde et ma fille, je me donne à 100 % pour les Maroons, je ne compte pas les heures. Et je m'attends à ce que nos joueurs se donnent aussi. »
« Je ne comprends pas »
Face au Big Foot, Roy a eu l'impression que les Maroons n'étaient pas toujours bien préparés. Ce qui l'agace. « C'est le feeling que j'avais. Et je ne comprends pas. Comment tu peux ne pas être prêt rendu en demi-finale ! »
Roy est en période de réflexion. Il affirme que son équipe risque fort de présenter un nouveau visage la saison prochaine. Mais il ne veut pas élaborer sur les changements qu'il a en tête. Et il n'est pas prêt non plus à confirmer le retour de Michel Deschamps comme entraîneur- et directeur général.
« Michel, c'est un bon homme de hockey. Mais il y a des choses qui n'ont pas fonctionné cette saison. Il manquait souvent trop de joueurs et ça a été en séries qu'on sentait un véritable esprit d'équipe. Je ne dis pas que c'est de sa faute. Mais je veux réfléchir à tout ça. »
Pas à vendre
Le silence de Roy inquiétait les partisans des Maroons. Certains ont même chuchoté que l'équipe était à vendre.
« Les Maroons ne sont pas à vendre et il va y avoir du hockey senior à Waterloo au mois de septembre, je vous le garantis ! J'aime ça, faire du hockey. Mais je ne veux plus être déçu comme cette année ! »
Roy explique qu'il ne veut prendre aucune décision sur le coup de l'émotion. « Michel, je le sais, a hâte de savoir ce qui va lui arriver. Je lui ai demandé un peu de patience. Je veux faire les choses comme il faut. »