L'enthousiasme est de mise à l'approche du match opposant les Guerriers à l'équipe nationale junior de Cuba. De gauche à droite, le lanceur Alexandre Brunelle, les entraîneurs Yannick Parent et Malcolm Gardner ainsi que le président François Giasson invitent les amateurs de baseball à ce rendez-vous qui sort de l'ordinaire.

Le rêve: remplir le stade!

Les dirigeants des Guerriers ont un rêve : remplir le stade Napoléon-Fontaine à l'occasion du match opposant leur équipe à la formation nationale junior de Cuba, le vendredi 7 juillet.
« J'y crois, j'y crois vraiment, a lancé le président François Giasson, mercredi soir, en conférence de presse. On a quelque chose d'exceptionnel à offrir : un match de baseball de niveau international dans une ambiance toute particulière et présenté à l'intérieur d'un stade magnifique. Moi, je pense que les Granbyens vont embarquer ! »
Clairement, les Guerriers, qui présentent une fiche de huit victoires et sept défaites, ont hâte de se mesurer aux Cubains.
« On a tous encerclé la date du 7 juillet en rouge sur notre calendrier, a avoué le lanceur Alexandre Brunelle. On sait qu'on s'attaque à gros, que tout le monde s'attend à ce qu'on se fasse planter, mais nous, on sait qu'on est capables de tenir notre bout et d'offrir une bonne performance. Nous avons une bonne équipe et il y a aussi une question de fierté là-dedans. »
L'équipe nationale de Cuba affrontera toutes les équipes de la Ligue de baseball junior élite du Québec à compter du 3 juillet. Granby sera le quatrième arrêt des visiteurs, qui iront au Zoo et qui signeront le livre d'or à l'hôtel de ville avant de débarquer au stade Napoléon-Fontaine.
« Puisque le match va compter au classement, vous pouvez être certain qu'on va jouer pour la victoire, même si la ligue nous impose de faire jouer tout le monde, a mentionné l'entraîneur Yannick Parent. Il y a quelque chose d'impressionnant à se mesurer à une telle équipe, c'est vrai, mais on ne se laissera pas intimider. »
« Les joueurs de baseball cubains sont bons, mais ils sont aussi spectaculaires et flamboyants, a enchaîné Malcolm Gardner, un des deux autres membres du comité d'entraîneurs des Guerriers avec Martin Jacques. Et ils jouent une game différente de la nôtre. Les gens vont assister à du gros baseball, mais c'est quelque chose qui ressemble à une expérience culturelle qu'on leur propose également. »
Cuba a produit de grands joueurs pour les ligues majeures. Les plus vieux se souviendront de Luis Tiant, Tony Perez et Tony Oliva, alors que les plus jeunes connaissent bien les Aroldis Chapman, Yoenis Cespedes, Yasiel Puig et Jose Abreu, pour ne nommer que ceux-là. Les Cubains ont aussi multiplié les succès sur le plan collectif lors des compétitions internationales.
Le match du 7 juillet sera d'une durée de neuf manches, mais le score final, le résultat qui comptera au classement, sera celui au terme de sept manches. Un peu spécial, mais bon...
Une fête
Le duel entre les Guerriers et l'équipe nationale junior de Cuba se voudra aussi une belle carte de visite pour la troupe granbyenne, qui joue bien souvent devant de maigres foules au stade Napoléon-Fontaine.
« Il y a encore plein de gens à Granby qui n'ont encore jamais assisté à un match des Guerriers, a repris le président François Giasson. Le calibre de jeu de la LBJEQ est excellent, on a une très belle équipe cette année et on joue dans un des plus beaux stades de baseball au Québec. C'est aussi tout ça qu'on veut montrer. »
Question de les aider à vendre des billets (quelque 200 auraient été vendus jusqu'ici), les Guerriers se sont adjoint Pat Gaudreau, spécialiste du marketing et ancien joueur de baseball.
« On veut faire un happening, une grande fête, a-t-il dit. Il y aura un tailgate avant le match, les 100 premiers jeunes à se présenter au stade recevront un t-shirt officiel de l'événement, il y aura des prix de présence, de la musique latine et quoi encore ! »
Sans compter que Youppi !, l'unique Youppi !, sera sur place. Jamais auparavant a-t-on vu les Guerriers en faire autant pour attirer les gens.
Et ils méritent qu'on mentionne que les billets sont en vente au Grand Bazar, chez Home Hardware et au stade Napoléon-Fontaine. Il en coûtera 10 $ aux adultes et ce sera gratuit pour les jeunes de 14 ans et moins, accompagnés d'un adulte.