David Godbout va recommencer à jeter les gants, cette fois au profit du Condor de Saint-Hyacinthe.
David Godbout va recommencer à jeter les gants, cette fois au profit du Condor de Saint-Hyacinthe.

Le retour de David Godbout

Nous ne sommes qu’au début juillet, on ne sait trop quand est-ce que la saison de la Ligue de hockey senior AAA pourra commencer, mais le Condor de Saint-Hyacinthe est déjà en train de mettre la table en vue de la rivalité qui va s’installer avec les Bisons.

Ainsi, le Condor vient d’annoncer la signature de l’homme fort David Godbout, qui effectuera donc un retour au jeu après avoir pris une pause d’un an.

«Je suis très excité!, a lancé Godbout. J’ai retrouvé le feu sacré et l’idée de jouer à Saint-Hyacinthe, là où j’ai grandi, me plaît énormément.»

Godbout a même parlé d’un rêve qui se réalisait. Il faut dire que celui qui fêtera ses 32 ans dans quelques jours a appris à aimer le hockey senior alors qu’il assistait aux matchs des équipes de Saint-Hyacinthe au Stade L.-P.-Gaucher dans la Ligue nord-américaine ou Ligue semi-pro auparavant. Son idole était le turbulent Serge Labelle!

«Je suis un bagarreur et l’action m’a manqué au cours de la dernière année. Je suis en train de me remettre en forme et soyez assuré que je serai prêt lorsque la saison va se mettre en branle.»

Chose certaine, les gens du Condor, des propriétaires à l’entraîneur Michaël Bazinet en passant par le directeur général Olivier Fallu, sont fiers de leur prise. Et le communiqué qu’ils ont émis à ce sujet a pour titre «La rivalité s’installe!».

Un ancien des Maroons

Godbout a défendu les couleurs des Maroons de Waterloo avant que la concession ne prenne le chemin de Granby. En 2017-2018, en 18 matchs, il a passé un total de… 181 minutes au cachot, ce qui constitue un record de la LHSAAAQ.

Avec Christian Roy et Jackie Racine, il a déménagé les Maroons au Centre sportif Léonard-Grondin au terme de la saison 2018-2019. Lors de la dernière campagne de l’équipe à Waterloo, il a agi à titre de président, lui qui a aussi disputé six matchs.

Il a quitté l’organisation des Bisons en début de saison dernière pour des raisons familiales. À la retraite comme joueur actif, il était gouverneur de l’équipe.

Son retour n’a toutefois rien d’étonnant. Dans l’entrevue qu’il avait accordée à l’auteur de ces lignes lorsqu’il a annoncé qu’il quittait les Bisons pour aller prendre soin de sa famille, Godbout n’avait pas caché que le métier de bagarreur lui manquait.

Les Bisons, en passant, n’auraient pas détesté du tout qu’il effectue son retour dans leur uniforme.