Le parcours du Vieux-Village de Bromont.

Le Pro-Am du Vieux-Village: un autre franc succès !

CHRONIQUE / La situation me frappe chaque année depuis trois ans: quelques minutes avant le Pro-Am, dont il est l’organisateur, le directeur général et professionnel en titre du parcours du Vieux-Village de Bromont, mon bon ami Marc Hurtubise, monte sur la terrasse qui surplombe le vert de pratique et donne les consignes d’usage concernant l’événement. À partir de ce moment, et pour les quelques minutes qui suivent, on pourrait entendre une mouche voler !

C’est vous dire tout le respect qu’ont pour lui tous ses confrères et consœurs, golfeurs et golfeuses professionnels, venus à Bromont après avoir répondu présent à l’invitation personnalisée qui leur était destinée.

Comme le soulignait un vétéran pro qui le connaît depuis les années 90: « Dans la vie, il y a de vrais leaders et dans notre gang de pros, Marc est assurément l’un de ceux qui a la plus grande influence. Il connaît tout le monde et tout le monde le connaît. Peu importe leur âge. Il peut aussi bien parler aux plus jeunes qu’aux plus vieux, comme moi ! D’ailleurs, quand il te parle, tu ne poses pas de questions, tu l’écoutes ! »

Passé maître dans l’art d’exceller dans les relations humaines, Marc a donc réuni un peu de 120 golfeurs et golfeuses, professionnels et amateurs, d’où le nom Pro-Am, dans ce qui est en train de devenir une véritable tradition annuelle au Vieux-Village. Bien entendu, Marc étant devenu un de mes intimes, j’y étais. En voici d’ailleurs quelques échos.

Quelques heures avant le départ, j’ai fait la connaissance, par l’entremise de Marc, de Vincent Blanchette, professionnel au réputé club Pinegrove de Saint-Jean-sur-Richelieu. Moi qui étais habitué de le voir avec un casque sur la tête… 

Le monde du sport au Québec étant bien petit, nous nous sommes rappelé de bons souvenirs, Vincent et moi, car en plus d’être un excellent golfeur (il a notamment remporté le Pro-Am ! J’y reviendrai), Vincent est un ex-hockeyeur qui a déjà porté les couleurs des Riverains du collège Charles-Lemoyne de la Ligue midget AAA pour ensuite être repêché par les Saguenéens de Chicoutimi avec lesquels il a notamment évolué sous les ordres de mes amis Richard Martel et Guy Carbonneau. Bien accotés sur nos bâtons dans le champ de pratique, inutile de vous dire que nous en avons ri un bon coup en nous rappelant des anecdotes du bon vieux temps...

Puis, un peu plus tard, j’ai rencontré un autre de mes bons amis, l’assistant-professionnel Tommy Beaupré, avec lequel j’ai également toujours beaucoup de plaisir à parler de hockey. Lui-même un ancien joueur dans différentes ligues mineures, Tommy est le papa de Charles et Doryan Beaupré qui devraient être tous deux des pièces maîtresses des Titans du Verbe Divin dans la catégorie M-18 cette saison.

Tommy Beaupré

Durant le brunch, après avoir notamment salué la ravissante Nancy Lacelle, la conjointe de Marc, et Gérard « Gerry » Arbour, qui s’occupaient du pari mutuel, j’ai serré la main de l’homme d’affaires Pierre Champigny d’Acton Vale, retraité depuis peu. Membre du club Knowlton, l’ex-PDG des équipements Pierre Champigny, entreprise spécialisée dans le domaine des voiturettes de golf, faisait équipe avec l’un des assistants-professionnels de son club, en l’occurrence Brandon Lacasse.

À noter que l’une de mes préférées chez les dames, la très talentueuse Caroline Ciot, était absente de l’événement, car elle avait prévu passer les premières journées du mois d’août à Vancouver en compagnie de son amoureux, David Foucault, qui évolue au sein de la ligne offensive des Lions de la Colombie-Britannique. Il faut dire qu’avec le début de saison difficile que connaît présentement la formation (une victoire et six défaites lors de leurs sept premières rencontres), David a dû apprécier de voir sa douce s’amener lors de leur traditionnelle pause de deux semaines.

Étant donné le très grand nombre de personnes qui se sont présentées au brunch d’avant-match, le propriétaire des lieux, le très sympathique Roger Fortin, accompagné de sa tendre moitié, la charmante Carole, ont cru bon de donner un coup de main à leurs employés qui effectuaient un excellent travail en traitant aux petits oignons tous les convives. De la classe avec un grand C, les Fortin.

Daniel Talbot

À tout seigneur, tout honneur. Le professionnel Vincent Blanchette a remporté la compétition et la bourse de 2000 $ qui s’y rattachait grâce à un pointage de 66, pendant que son homologue de Chibougamau, Pierre-Alexandre Bédard, terminait deuxième avec une carte de 67 (1500 $). Au troisième rang, on retrouvait à égalité Éric Laporte (Montcalm et émission Au 19e sur les ondes de RDS) et Brandon Lacasse (Knowlton) qui, en vertu d’un 68, ont dû se partager 1200 $. Toutes nos félicitations !

À noter que les professionnels suivants étaient également présents : Michel Blier (Bic), Steve Simard (Longueuil), Sylvain Beauchesne (Le Diamant), Jean-Philippe Cornellier (Knowlton), Tim Alarie (Saint-Jérôme), Billy Houle (Le Portage), Serge Thivierge (Vallée-du-Richelieu), Alexandra Pelletier (Country club de Montréal), Yannick Lamarre (Pinegrove), Martin Plante (Balmoral), Ben Boudreau (Le Cerf), Marc Girouard (Le Diamant), Pascal Edmond (Les Quatre Domaines), Dave Lévesque (Château Bromont) et Marc-Étienne Bussières (Longchamp), pour ne nommer que ceux-là !

ON EN JASE AUTOUR D’UN BON CIGARE

D’entrée de jeu, permettez-moi d’offrir mes plus sincères condoléances à mon ami Denis Hémond (golfeur au Vieux-Village), ainsi qu’à sa famille, tous éprouvés par le décès récent de Jeannette, la femme de Denis. Mes pensées vous accompagnent.

Par ailleurs, étant donné que le camp d’entraînement est à nos portes, vous me permettrez l’annonce suivante. Les Inouk junior AAA sont à la recherche d’un gérant de l’équipement pour la prochaine saison. Si tu aimes le hockey, que tu es travaillant, que tu as le sens de l’initiative et le goût de te joindre à nous, envoie ton curriculum vitae à l’adresse suivante : inoukducegepdegranby@gmail.com. Seuls les candidats retenus seront contactés.