Claire Riel donne de son temps au patinage artistique depuis 1982.

Le patinage artistique, un sport en santé à Granby

Claire Riel a la broue dans le toupet, comme on dit. Jusqu’à la dernière minute, ou à peu près, la présidente du club de patinage artistique de Granby va travailler sur les costumes des quelque 300 patineurs qui participeront, samedi soir et dimanche après-midi au centre sportif Léonard-Grondin, au spectacle annuel de l’organisation.

« Cinquante ans, ça se fête, et on veut que tout soit beau, lance Mme Riel, qui donne de son temps au club depuis 1982. On a de gros invités et on espère qu’il y aura de belles foules… »

Comme bien des bénévoles, Mme Riel a commencé à donner de son temps lorsque son fils s’est mis au patinage artistique. Mais ne lui demandez pas quand elle a entamé son règne à la présidence, car elle ne s’en souvient pas.

« Ce ne sont pas des détails auxquels je m’arrête. Mais ça fait longtemps, je le sais. Je ne sais pas si je serai là encore longtemps, mais j’aime encore le patinage artistique. C’est un beau sport, associé à de belles valeurs, et ça a aidé des milliers de jeunes de chez nous à devenir de bonnes personnes et de bons citoyens. »

Le CPA de Granby compte quelque 350 membres. À une époque où c’est devenu un défi de faire sortir les jeunes de la maison, c’est excellent.

« Notre club est en santé, reprend Mme Riel. Honnêtement, je ne me souviens pas qu’on ait eu autant de membres par le passé. Ça va bien, notre affaire. Il faut dire qu’on a des enseignants engagés et passionnés. C’est une belle gang. »

Et c’est cette belle gang et ce beau sport qui seront célébrés en fin de semaine.