Patrice Bosch affirme qu’il sera satisfait même s’il ne transige pas à nouveau.

Le dossier des gardiens: une course effrénée

En entrevue à La Voix de l’Est un peu avant Noël, Patrice Bosch avait affirmé qu’il devait avoir un plan B au cas où Gabriel Waked ou Charles-Antoine Turcot-Poirier allaient quitter. Mais jamais, dit-il, il n’a pensé qu’il aurait à remplacer ses deux gardiens en l’espace de quelques jours.

« Je suis très à l’aise avec Marc-Antoine Dufour et Hugo Duteau, a-t-il dit mardi après-midi. Mais ça a été une incroyable course contre la montre. Il y a 72 heures à peine, mes hommes de hockey et moi étions encore en train de faire le tour de tous les gardiens de niveau junior AAA au Canada. Et quand je dis tous les gardiens au pays, je dis bien tous les gardiens au pays. Je ne dirais pas que nous paniquions, mais… »

Mardi, Bosch a fait l’acquisition de Dufour, qui a 18 ans comme Duteau. En retour de l’attaquant Jean-Simon Bélanger, qui arrive de Baie-Comeau dans la LHJMQ, il a aussi obtenu un choix au repêchage de quatrième ronde en 2018 et un choix conditionnel de première­ ronde, aussi en 2018.

« Bélanger a beaucoup de potentiel et nous aurions aimé qu’il vienne chez eux, mais il voulait être payé. Il a été bon partout, mais ses affaires n’ont jamais vraiment débloqué dans la LHJMQ. Les Braves le voulaient vraiment. »

Au sujet de Dufour, Bosch dira qu’il s’amène à Granby avec enthousiasme. Il était le gardien no 1 à Valleyfield jusqu’à ce que les Braves n’obtiennent du renfort de la LHJMQ.

« Il ne voulait pas partager le travail avec personne. Deux fois, cette saison, il nous a battus avec une performance exceptionnelle. Il a connu de bonnes saisons dans le midget AAA et au hockey collégial avant de débarquer dans la LHJAAAQ. C’est un gardien très solide. »

La période des transactions se termine mercredi soir alors que tous les directeurs généraux de la LHJAAAQ se réunissent à Terrebonne­. Bosch affirme qu’il « demeure ouvert », mais qu’il sera satisfait du travail effectué même s’il ne transige pas à nouveau.

« On a sauvé la situation devant le filet et je pense qu’on a une meilleure attaque avec Anthony Wojcik­, qui arrive des Remparts de Québec. »

Les Inouk ont par ailleurs mis sous contrat Thomas Caron, un attaquant de 17 ans, qui vient tout juste d’être libéré par les mêmes Remparts. Bosch en dit aussi beaucoup­ de bien.