Bien qu’il ait perdu son premier match dans l’uniforme des Inouk, Marc-Antoine Dufour n’a rien à se reprocher.

Le dernier mot aux Cobras

Le match n’avait aucune signification au classement. Mais voilà, c’était contre les Cobras de Terrebonne, les champions du calendrier régulier de la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Et parce que c’était contre les Cobras, on a eu droit à un duel intense, digne des séries.

Mais les Inouk n’ont pas eu le meilleur, eux qui se sont inclinés 5-3 au centre sportif Léonard-Grondin dans le cadre d’un match originalement prévu le mois dernier. Dommage qu’ils n’aient été que 360 dans les gradins, car c’était très bon.

Les Cobras ont ainsi mis fin à la séquence de sept victoires de suite des Inouk, qui perdaient également un premier match à la maison en 2018 après six gains. Pour les Granbyens, en fait, il s’agissait seulement de leur quatrième défaite à domicile depuis le début de la saison.

« Vous avez eu droit à un bon match de hockey, mais la ligne est mince entre la victoire et la défaite et ce soir, c’est aller du mauvais bord, a expliqué Patrice Bosch, qui ne semblait pas content. On n’a pas joué une mauvaise partie, mais il nous manquait des soldats et, en plus, on s’est fait refuser un but qui était bon en fin de deuxième période. Alors… »

Anthony Chicoine s’est fait dire non à 15:47 de la deuxième parce que, paraît-il, il a porté son bâton plus haut que la hauteur des épaules. Mais à notre œil, le but semblait effectivement bon. Un but qui aurait donné les devants 3-2 aux Inouk.

Patrice Demuy a marqué deux fois, ses 40e et 41e buts de la saison. Il est ainsi devenu le premier Inouk à enfiler l’aiguille à 40 reprises depuis Érik Longtin en 2013-2014 et en 2014-2015. Demuy a aussi été frustré sur un tir de pénalité en première période.

Raphaël Bouchard a inscrit l’autre but des Inouk. Maxime Borduas a amassé deux passes.

Demuy et Borduas, en passant, étaient épiés par l’entraîneur en chef des Patriotes de l’UQTR, Marc-Étienne Hubert. Il a d’ailleurs semblé aimer ce qu’il a vu.

Samuel Hould a été le meilleur des Cobras avec deux buts.

Devant le filet, Marc-Antoine Dufour, qui n’a rien à se reprocher, a subi son premier revers en 11 matchs depuis qu’il endosse le chandail des Inouk. Il a fait face à 34 lancers (le dernier but a été enregistré dans un filet désert), comparativement à 28 pour Philippe Gaudreault.

C’était intense, ça a brassé et on a même eu droit à une bagarre impliquant Jordan Roy, qui l’a emporté sur Alexandre Saint-Louis.

Outre William Leblanc et Laurent Minville, toujours sur la liste des blessés, les Inouk étaient privés des services de Noah Corson, malade, et de Jacob Graveline, qui s’est à nouveau blessé à un genou dimanche dernier face à Princeville. Aussi malade, Joachim Vachon était en uniforme, mais il a très peu joué.

Les Inouk (34-9-4) et les Cobras pourraient fort bien se retrouver en grande finale de la LHJAAAQ ce printemps. Et mercredi, ils ont tenté de s’envoyer des messages. Ça promet pour la suite, si suite il y a.

Et on peut juste l’espérer.