Les Inouk ont beau avoir perdu face au Collège Français dimanche, ce sont eux qui finissent avec les deux points.
Les Inouk ont beau avoir perdu face au Collège Français dimanche, ce sont eux qui finissent avec les deux points.

Le Collège Français cède deux points aux Inouk

Vous vous souvenez de la fameuse histoire des joueurs inadmissibles qui a fini par coûter trois victoires et six points aux Inouk la saison dernière ? À son tour, le Collège Français de Longueuil, qui s’amène au Centre sportif Léonard-Grondin vendredi soir, vient de se faire prendre. Mais dans ce cas-ci, on parle d’un… entraîneur inadmissible.

Dimanche dernier, au Colisée Jean-Béliveau, le Collège Français a disposé des Inouk 7-4. Et derrière le banc des locaux, on retrouvait Maxime Cyr, entraîneur des Titans M-18 majeur, qui n’aurait pas dû s’y trouver puisqu’il était sous le coup d’une suspension imposée par la Ligue de hockey préparatoire scolaire et donc Hockey Québec. Et le Collège Français s’est fait retirer les deux points qu’il avait soutirés en l’emportant, au profit des Inouk.

Les Granbyens se retrouvent donc avec une fiche de 15 victoires, 15 défaites et trois défaites en bris d’égalité au lieu d’un dossier de 14 victoires, 16 défaites et trois défaites en bris d’égalité comme il le devrait.

« On va prendre les deux points », a simplement commenté l’entraîneur Charles Rondeau.

« La tension va baisser »

Jeudi après-midi, Rondeau ne savait trop à quoi allait ressembler son alignement face au Collège Français (24-6-1). Ce qu’il pouvait dire, c’est qu’il n’y a aucun blessé.

« La période de transactions achève et on ne sait trop ce qui va se passer à l’heure limite, a-t-il dit. Mais honnêtement, j’ai hâte qu’on passe à autre chose. Qu’on le veuille ou non, ça met les joueurs un peu sur les nerfs. La tension va baisser bientôt et ce sera une bonne chose. »

Même si Rondeau hésitait à le confirmer, Rémy Champoux, l’avenir des Inouk devant le filet, devrait affronter les tirs du Collège Français.