Yan Pellerin (à droite) et Justin Schmit sont prêts à en découdre.

Le coffre à outils de Yan Pellerin est plein

Yan Pellerin a fait osciller l’aiguille de la balance à 188,6 livres, vendredi midi, lors de la pesée précédant le combat qu’il livrera contre l’Albertain Justin Schmit samedi après-midi au Cabaret du Casino de Montréal.

« L’entraînement s’est bien déroulé, la coupe de poids a été facile et je suis prêt, a lancé le Granbyen, qui montre une fiche de quatre victoires et une défaite. C’est mon premier combat de six rounds et on a établi une stratégie en fonction des six rounds. Le coffre à outils est plein, je peux vous le dire. »

Schmit a un dossier de deux victoires et trois défaites en boxe, lui qui vient aussi des arts martiaux mixtes. On parle d’un boxeur qui donne énormément de coups, paraît-il.

Pas qu’il ne prend pas Schmit au sérieux, mais Pellerin a déjà des plans pour la suite des choses.

« Si les choses vont bien dans mes deux ou trois premiers combats de six rounds, on va peut-être commencer à penser tranquillement à la division des 175 livres et au… championnat canadien. On va voir. Mais on va commencer par le combat d’en fin de semaine. »

Pellerin affirme enfin qu’il a travaillé différemment cette fois-ci à l’entraînement. Pour son sixième combat de boxe, il veut commencer à ressembler véritablement à un boxeur et moins à un transfuge des arts martiaux mixtes.

« Je veux que les gens voient l’évolution », dit-il.

Une première pour Alex Beaulé

Granbyen d’adoption et grand ami de Yan Pellerin, Alex Beaulé livrera quant à lui son premier combat de boxe samedi après s’être battu cinq fois en arts martiaux mixtes. Il a rendez-vous avec Zack Manywounds, un autre Albertain, également dans la catégorie des lourds-légers.

Les mi-moyens David Théroux, de Sorel-Tracy, et Jose Alfaro, du Nicaragua, s’affronteront en finale de ce gala présenté par Groupe Yvon Michel.