Le directeur général du Golf Château-Bromont, Martin Ducharme, est convaincu de la pertinence du Sommet du golf québécois.

Le club Château-Bromont recevra à nouveau l’industrie du golf

Le Château-Bromont accueillera à nouveau le Sommet du golf québécois, dont la seconde édition aura lieu les 11 et 12 décembre prochains.

« Nous sommes très fiers de recevoir l’événement une nouvelle fois chez nous, explique Martin Ducharme, directeur général du club de golf du Château-Bromont. La première édition, tenue en 2015, avait permis de faire des constats intéressants et avait permis de lancer de belles idées. Le Sommet du golf québécois a clairement prouvé sa pertinence. »

Lorsque le premier Sommet du golf québécois a été proposé, l’industrie connaissait d’énormes difficultés, elle qui perdait des adeptes à un rythme impressionnant. Tout n’est pas réglé, mais de très beaux efforts ont été faits au cours des dernières années afin de démocratiser le sport, lui donner un nouvel élan et amener une nouvelle clientèle.

« C’est lors du premier Sommet que l’idée de la populaire campagne publicitaire ‘’Sortez, golfez !’’ est née, rappelle Martin Ducharme. Juste pour ça, ça valait la peine de se réunir ! »

Ducharme est d’avis que le petit monde du golf québécois a tout intérêt à se réunir de temps en temps, qu’importe si l’industrie connaît une bonne ou une moins bonne période.

« On veut tous que notre sport soit en santé, on veut tous qu’il grandisse. Pendant le Sommet, on écoute ce que les autres ont à raconter, on partage nos trucs et nos expériences, on travaille pour l’avancement de notre industrie. C’est bon pour tout le monde. »

Ducharme, qui s’impose comme un des leaders de cette industrie, n’hésite d’ailleurs pas à vanter les initiatives des autres clubs et même ceux de la région.

« Par exemple, les gens des Cèdres, à Granby, font un travail exceptionnel avec les juniors, notre relève. Les dirigeants mettent beaucoup d’énergie pour attirer une nouvelle clientèle et je leur lève notre chapeau. »

300 à 400 personnes

La venue du deuxième Sommet du golf québécois est une bonne nouvelle pour Bromont et la région, qui bénéficieront bien sûr des retombées engendrées par l’événement. Après tout, on parle de 300 à 400 personnes qui s’arrêteront dans le coin pour l’occasion.

« Je sais que les gens à l’hôtel de ville sont contents », reprend Martin Ducharme, sourire en coin.

Ducharme et son organisation ont soumissionné pour obtenir la présentation du Sommet chez eux. Et leur offre a été simplement la meilleure.

« En bout de ligne, tout est une question d’argent. Ça prenait un hôtel adjacent au club de golf et nous l’avons. Bien sûr, le fait que nous ayons bien fait les choses, il y a trois ans, a été un point positif pour nous. »

Comme en 2015, les conférenciers seront nombreux à se pointer à Bromont pendant le Sommet. On retrouvera notamment Gregg Patterson (aussi invité il y a trois ans), spécialiste en gestion, et Dany Dubé, qui est capable de discuter d’autres choses que de hockey.

Lors de la soirée inaugurale, le descripteur de golf à RDS Michel Lacroix animera un gala où seront célébrées l’implication et la réussite des gens du golf québécois.

« Osez le changement » sera le thème du deuxième Sommet du golf québécois.