Mario Clair n’est pas encore vendu au moteur W16.

Le (bref) retour de Mario Clair

Mario Clair possède encore un gros fan club à l’Autodrome Granby. Et sa première présence de la saison en modifié, vendredi soir, a ravi de nombreux amateurs.

«Je suis content d’être ici, a-t-il dit en fin de soirée alors qu’il s’apprêtait à rentrer chez lui. Évidemment, il y a des raisons pourquoi je ne serai pas à Granby souvent cette saison. Mais j’étais content d’être en piste ce soir.»

Lors de sa première course à vie avec un moteur W16 dans sa voiture, Clair a terminé 10e. C’est plutôt ironique que son retour se soit fait avec le moteur dont il a décrié l’imposition au cours de l’hiver.

«Je vais courir au RPM Speedway pour l’équipe du ONE cette saison et on m’a demandé d’être ici ce soir pour faire des tests sur la voiture. Moi, j’écoute quand mes patrons me parlent!», a lancé le vétéran pilote en riant.

Non, Clair n’est pas encore vendu au W16.

«Ça a été correct ce soir, mais on s’entend que les 150 livres de moins à la voiture aident beaucoup. C’est un gros avantage», a-t-il résumé.

Clair n’a jamais digéré, justement, que les promoteurs imposent un règlement maison pour mousser l’intérêt pour le W16.

«Moi, ça m’a pris 15 ans avant de réussir à avoir trois moteurs. Et là, on nous rentre le W16 dans la gorge. Je ne suis pas millionnaire, moi. Comment est-ce que je fais pour suivre? Je ne suis pas d’accord avec la façon de faire des promoteurs, mais je ne suis pas en mauvais termes pour autant avec personne.»

Non, Clair n’est pas millionnaire. Des considérations budgétaires font également partie de l’équation quand on parle de ses absences à Granby cette saison.

«Je vais venir ici quand les gens du ONE vont me demander d’y être. Je vais aussi courir à Cornwall avec la voiture de M. Daoust. À Drummondville, ce sera toutefois avec mon bolide à moi.»

Un des patrons de Mario Clair avec l’équipe du ONE est David Hébert. Croisé dans les puits à la fin de la soirée de vendredi, celui-ci a admis que ce n’était pas facile «pour les vieux comme nous-autres» d’être passés au fil du temps des gros blocs au moteur 358 puis maintenant au W16.