«Quand il pleut, je le répète, on a les mêmes dépenses qu'à l'habitude, mais il n'y a pas une cenne qui rentre. Oui, c'est difficile. Mais quand on a acheté, mes partenaires et moi, on savait qu'on aurait de bonnes saisons et de moins bonnes saisons. Ça fait partie de la game. Mais il n'y a pas encore eu assez de pluie pour nous décourager de faire des courses!», explique Dominic Lussier.

«L'Autodrome n'est pas à vendre»

Dominic Lussier l'avoue: la présente saison n'est pas facile à l'Autodrome Granby. Et quand les choses ne tournent pas rondement, aurait-il pu ajouter, c'est là que les rumeurs commencent à circuler.
Hier, le copropriétaire et promoteur de l'Autodrome a tenu à nier le bruit qui court selon lequel la piste de course sur terre battue de la rue Cowie est à vendre. En fait, il l'a nié formellement.
«Ça circule, je le sais, et je suis content d'avoir l'occasion de mettre les choses au clair, a-t-il commencé par dire. Car non, l'Autodrome n'est pas à vendre. Elle ne l'est pas et elle ne le sera pas avant longtemps!»
On le sait, plusieurs programmes ont été annulés depuis le début de la saison en raison du mauvais temps. Et l'an dernier, les caprices de Dame nature avaient aussi fait très mal aux gens de l'Autodrome. Bref, les temps sont durs.
Tous les détails dans notre édition de mardi