Toujours invaincus après quatre matchs à domicile, les Bisons célébreront-ils aussi face au Métal Pless ?

Lapierre respecte le Métal Pless

Les Bisons ont rendez-vous samedi soir avec une équipe qui ne perd pas souvent par les temps qui courent.

Avant d’affronter le Bellemare de Louiseville vendredi à domicile, le Métal Pless de Plessisville avait remporté cinq de ses six derniers matchs. Il en sera déjà à son troisième affrontement cette saison face aux Bisons (chaque équipe compte une victoire), mais à son premier à Granby.

«À notre dernière visite là-bas, on a accordé neuf buts, a rappelé l’entraîneur David Lapierre. On le sait, c’est une grosse attaque, une des meilleures de la Ligue senior AAA. C’est une bonne équipe, une équipe en pleine confiance que je respecte grandement. On a resserré notre défensive contre La Tuque et il va falloir continuer dans la même veine.»

Lapierre devra faire sans plusieurs joueurs. Comme Alexandre Coulombe et Maxime Roy, indisponibles, Patrice Demuy, qui soigne toujours une blessure au haut du corps, et Martin Trempe, qui purgera le premier de deux matchs de suspension.

Par contre, Jason Crack effectuera un retour au jeu. Et Jason Larochelle, Jean-François Langlais et Alexandre Carignan seront insérés dans l’alignement.

Paul Bourbeau Jr sera devant le filet. Son adjoint sera Sean Julien, de Shefford, qui a gardé les buts des Flames de Gatineau, de la Ligue junior AAA, la saison dernière. Il faut savoir que Vincent Gervais a été rappelé par les Éperviers de Sorel-Tracy, de la Ligue nord-américaine.

Les Bisons (8-3) n’ont pas perdu à domicile (4-0), eux qui entament samedi leur deuxième moitié de saison.

À noter que le match, exceptionnellement, débutera à 20h30.

Martin Trempe va s’ajuster

Il s’est écrit et dit beaucoup de choses au sujet de la mêlée générale qui a ponctué le match opposant les Bisons aux Loups samedi dernier. David Lapierre, qui n’a pas apprécié le spectacle, a répété que son équipe n’avait pas eu le choix d’embarquer dans le jeu.

«Les joueurs des Loups ont sauté sur la glace les premiers et nous n’avons pas été les agresseurs, a-t-il répété. On s’est fait brasser pas mal au cours des dernières semaines et, à un moment donné, il faut se faire respecter.»

Au sujet de Martin Trempe, qui a joué un rôle très actif dans la mêlée, Lapierre dira qu’il doit «s’ajuster».

«Il arrive chez nous et il ne connaît pas la culture que nous tentons d’implanter à Granby. Mais vous savez, même les marqueurs de 50 buts doivent s’ajuster lorsqu’il arrive au sein d’une nouvelle équipe. Martin est un showman, c’est vrai, mais il est à l’écoute de ce qu’on lui dit. Il va s’ajuster…»

Chose certaine, après tout ce qu’ils ont donné pour Trempe, les Bisons seront patients…