Alex Labbé (32) en pleine bataille avec DJ Kennington lors de la deuxième épreuve présentée à Saskatoon mercredi soir.

Labbé qui rit, Ranger qui pleure

Alex Labbé avait le sourire facile, tard mercredi soir, en quittant le Wyant Group Raceway de Saskatoon.
Normal, direz-vous, puisque le pilote de Go Fas Racing a terminé deux fois sur le podium. Après avoir brillamment remporté la première épreuve, il a terminé troisième lors de la seconde. Ce faisant, il s'est approché à deux petits points de Kevin Lacroix, toujours meneur au classement de la série canadienne de NASCAR.
« On peut dire que ça a été une bonne journée au bureau ! a lancé Labbé en rigolant. Le pire, c'est que nous aurions très bien pu, avec un peu de chance, gagner la deuxième course aussi. Mais bon, ça reste très satisfaisant. »
Andrew Ranger retiendra très peu de bonnes choses de Saskatoon. Après avoir fini 10e à l'occasion de l'épreuve initiale, il s'est classé septième lors de la suivante.
Cayden Lapcevich, champion en titre de la série, a enlevé les honneurs de la deuxième course. Il a devancé DJ Kennington, également deuxième à l'occasion de la première.
« Ce sont de précieux points, a dit le jeune Ontarien, qui avait pris la troisième place lors de la première épreuve. Puisque je vise encore le championnat, je prends tout ce qui passe. »
Lacroix et Louis-Philippe Dumoulin ont complété le top 5. Donald Theetge, sixième, Alex Tagliani, neuvième, et Jean-François Dumoulin, 19e après avoir abandonné au 78e tour, sont les autres Québécois à avoir participé.
Journée « presque parfaite »
En raison de la chaleur et de l'humidité, Alex Labbé s'était effondré à la suite de la première des deux courses présentées au Wyant Group Raceway. Et il a avoué qu'il n'était pas à son meilleur, physiquement parlant, lorsqu'il est remonté à bord de sa voiture.
« Je n'étais pas en super forme, mais c'était correct, a-t-il mentionné. J'avais une job à faire et je l'ai fait. »
Labbé a tout de même parlé d'une journée « presque parfaite ».
« Une victoire et deux podiums, c'est difficile de demander mieux. Je croyais en mes chances ici et les résultats ont dépassé mes espérances. »
Ranger : « On s'est plantés »
Andrew Ranger et les membres de son équipe ont quitté Saskatoon tôt jeudi matin en direction d'Edmonton, où la série Pinty's tiendra sa prochaine épreuve, samedi. Car voyez-vous, il y avait du travail à faire sur la Dodge Challenger no 27.
« Au niveau des ajustements, on s'est plantés, a admis le Granbyen. On a eu des problèmes de survirage lors de la première course et de sous-virage lors de la deuxième. Non, ça n'a pas été une très belle veillée... »
Ranger a glissé au sixième rang du classement de la série canadienne de NASCAR.
« Ce n'est pas là où je veux être », a-t-il tranché, visiblement irrité.
Le transport et l'hébergement de notre journaliste ont été assurés par BRP.