«J’ai prouvé que j’étais rapide à Las Vegas en terminant sur le même tour que le vainqueur et ça, c’est très encourageant », explique Alex Labbé.

Labbé: «Ça va à notre goût»

Alex Labbé ne vit pas son rêve en touriste cette saison en série Xfinity de NASCAR. Il est aussi dans le coup !

Le week-end dernier, à Las Vegas, le protégé de BRP s’est classé 17e, son meilleur résultat après trois courses. La fin de semaine précédente, à Atlanta, il avait fini 18e. Et lors de la première épreuve, sur le mythique circuit de Daytona, il a terminé 24e, non sans avoir été huitième avant la toute dernière relance, en prolongation.

« Ça va bien et je suis content, je ne peux pas dire le contraire, explique Labbé, joint en Ohio où il achève ses études universitaires. J’ai prouvé que j’étais rapide à Vegas en terminant sur le même tour que le vainqueur (Kyle Larson) et ça, c’est très encourageant. On a encore du chemin à faire, on a encore des trucs à améliorer, mais les choses vont à notre goût. »

Labbé avoue qu’il a dû rapidement passer à autre chose après la déception vécue à Daytona. Une vulgaire panne d’essence, rappelons-le, lui a coûté une place dans le top 10.

« Ça aurait été extraordinaire de finir dans le top 10, c’est clair. Mais t’as pas le choix de passer rapidement à autre chose parce qu’il y a toujours une course le week-end d’après. Ça vient vite, ça vient très vite et il faut que tu saches retomber sur tes pattes. »

En conférence de presse, alors que son patron Alain Lord Mounir annonçait la création de l’équipe AM Prime Racing, il avait affirmé qu’il se croyait capable de causer des surprises et de ramener « une couple de top 10 ».

« J’y crois encore plus fermement aujourd’hui, lance-t-il. On a du potentiel et on le démontre à toutes les semaines. En plus, on n’a pas encore utilisé nos nouvelles voitures. »

AM Prime Racing, on le sait, s’est portée acquéreur d'une partie des équipements de série Xfinity de Richard Childress Racing. Mais Labbé roule encore avec les anciennes voitures de King Autosport, dont Mario Gosselin, son chef d’équipe, a été copropriétaire.

« Un autre monde »
Alex Labbé, le premier Québécois de l’histoire à rouler à temps plein dans l’une des séries de pointe de NASCAR, impressionne à ses débuts en Xfinity. Ses résultats étonnent, certes, mais il impressionne aussi par la facilité avec laquelle il s’est adapté à des circuits beaucoup plus longs qu’au Canada, à un horaire beaucoup plus serré et à une compétition évidemment plus relevée.

« C’est une autre vie, c’est un autre monde, mais c’est à ça que je rêvais. L’autre jour, quelqu’un m’a demandé qu’est-ce que ça me faisait de courir aux côtés des Kyle Busch, Kevin Harvick et Joey Logano. C’est un bon feeling, mais une fois assis dans la voiture, j’entre dans ma bulle et je ne pense pas à la réputation des gars en piste avec moi. »

Le week-end prochain, le monde de NASCAR débarque sur le circuit de Phoenix, en Arizona. Sur une piste d’un mille, Labbé aime ses chances.

« Sur une short track, à 40 voitures, ça risque de brasser un peu plus. Mais quand tu as couru au Canada sur des pistes d’un quart et d’un tiers de mille, ça t’en prend plus que ça pour être impressionné ! »