« Quand nous sommes 15 ou 16 à l’Autodrome Chaudière ou sur une autre piste d’un quart ou d’un tiers de mille, c’est une chose. Mais sur une piste d’un mille comme Loudon, j’ai peur que ça paraisse mal », explique Andrew Ranger.

La série Pinty’s à Loudon, le bémol de Ranger

Le petit monde la série Pinty’s de NASCAR se prépare pour sa toute première course à l’extérieur du Canada, plus précisément présentée au New Hampshire Motor Speedway de Loudon. Et on en sent beaucoup d’excitation parmi les pilotes.

Andrew Ranger, lui, a couru cinq fois en carrière à Loudon, soit quatre fois à la série K & N et une autre fois en série Nationwide, devenue Xfinity. Il est excité lui aussi, mais il apporte toutefois un bémol.

« Une course à Loudon, je trouve que c’est une super bonne idée, a-t-il expliqué, jeudi midi, tout juste avant de prendre la route du New Hampshire. Loudon, c’est un circuit mythique, c’est près de chez nous, c’est parfait. Mais il y a une chose qui me chicote : quelle sera la qualité du spectacle avec une quinzaine de voitures seulement ? Comment est-ce que les Américains vont trouver ça ? »

Précisément, il y aura 16 voitures, dont celle de Martin Côté, de Shefford, qui n’en sera qu’à son deuxième départ de la saison. Mais vrai que ce n’est pas énorme sur une piste d’un mille comme celle de Loudon, qui accueille à chaque année la Coupe Monster Energy.

« Quand nous sommes 15 ou 16 à l’Autodrome Chaudière ou sur une autre piste d’un quart ou d’un tiers de mille, c’est une chose, a repris Ranger. Mais sur une piste d’un mille, j’ai peur que ça paraisse mal. »

Pour toutes sortes de raisons, également, certaines équipes n’ont pu transporter tout leur matériel de l’autre côté de la frontière.

« Mais je sais qu’ils préparent toutes sortes de choses là-bas pour rendre le week-end très spécial, pour faire un vrai happening. Des épreuves des séries Whelen Modified Tour et K & N Est, toujours de NASCAR, sont aussi au programme. J’ai hâte de voir. »

En 2011, Ranger avait obtenu une septième et une neuvième place en série K & N à Loudon. C’est un circuit qu’il aime.

« Je me sens à l’aise à Loudon. Évidemment, faudra voir le comportement de la voiture. Mais je m’en vais au New Hampshire avec optimisme. »

À son dernier départ, à l’Autodrome Saint-Eustache, Ranger a fini huitième. Il a fait une bonne course, se maintenant dans le peloton de tête pendant la majeure partie de l’épreuve, mais sa voiture est devenue sous-vireuse vers la fin.

« Je n’étais pas content et je l’ai encore sur le cœur. Finalement, ça a l’air que c’était les pneus le problème. Mais bon, il faut maintenant regarder en avant… »

Avec deux épreuves à l’horaire avant la conclusion de la saison, Ranger est sixième au classement, 45 points derrière le meneur Louis-Philippe Dumoulin, qui n’a que cinq points d’avance sur Alex Tagliani.

« J’ai hâte de voir qui va remporter le championnat. Alex a une grosse fin de saison, mais LP est toujours aussi régulier. C’est une belle lutte. »