La venue des courses de tracteurs à gazon attire toujours l’attention. Ils seront l’attraction principale du programme de la Série G-Kart samedi.

La Série G-Kart : une affaire de passion

Depuis 2012, la Série G-Kart de l’Autodrome Granby permet aux jeunes de s’initier à la course automobile et aux moins jeunes d’assouvir leur passion sans se ruiner. Il y a de meilleures années que d’autres, mais le promoteur Stéphane Belval est satisfait des résultats produits par la série.

« On n’est pas là pour battre des records de participation et encore moins pour faire de l’argent, dit-il. On le fait par passion, par passion pour le sport. N’empêche que les Jérémy Roy, William Racine et Vincent Berthiaume, tous en sportsman aujourd’hui, ont tous fait leurs classes ici. »

On comptait une vingtaine de voitures dans les puits mercredi soir à l’occasion du premier programme de la saison comptant pour le championnat. Jean-François Niquette, en classe 6,5, Jérémy Goulet, en 6,5 light, Jean-Philippe Tessier, en kids, et Émile Tétreault, en mini, ont triomphé.

L’agrandissement de la petite piste, devenue le circuit Jodoin & Associés Avocats, où se déroule les activités de la série, permet aussi aux voitures slingshot d’avoir leur place bien à elles à Granby.

Place aux tracteurs !

Les slingshot sont d’ailleurs attendues, samedi, alors que Stéphane Belval présentera l’un de ses plus gros programmes de la saison. Car voyez-vous, la venue des tracteurs de l’Ontario et de la série québécoise de la CTGQ (Courses de tracteurs à gazon du Québec) attire toujours l’attention.

« Les gens trouvent ça drôle, des courses de tracteurs à gazon, mais ils sont toujours impressionnés en voyant la vitesse qu’ils atteignent et la puissance qu’ils dégagent, reprend Stéphane Belval. Sincèrement, c’est tout un spectacle ! »

Si ça vous dit, il en coûtera 10 $ samedi. Les qualifications des différentes classes au menu (les régulières de la série G-Kart plus celles des invités) débuteront à 18 h.