«Une saison comme celle-là, honnêtement, j’en prendrais 1000!», lance Dominic­ Lussier.

La plus belle saison de Dominic Lussier

On dit que les années se suivent, mais ne se ressemblent pas. Parfois, c’est mieux ainsi. Parlez-en à Dominic Lussier.

Après avoir vécu l’enfer en 2017 alors que la moitié des programmes ont été annulés en raison de la pluie, le promoteur de l’Autodrome Granby affirme qu’il vient de vivre sa plus belle saison en neuf ans, soit depuis qu’il est copropriétaire du complexe.

« Tant au niveau de la météo, des foules ainsi que du nombre de voitures, ça a été une saison magnifique, explique Lussier. En plus, on a réussi à maintenir l’harmonie au sein des pilotes, en autant que faire se peut, bien sûr. Une saison comme celle-là, honnêtement, j’en prendrais 1000 ! »

Après un début de saison plutôt lent, les gradins de l’Autodrome se sont remplis à compter du mois de juillet et on a enregistré d’excellents chiffres d’assistance lors du championnat mi-saison, du Défi-Vision, de la venue de la série Empire Super Sprints et du championnat de fin de saison.

« Le championnat de fin de saison s’est avéré notre troisième meilleure foule en neuf ans d’administration », a souligné Lussier, qui a accueilli quelque 5000 personnes ce soir-là.

Dans sa rétrospective de la saison, Lussier aurait aussi pu ajouter que l’intérêt grandissant pour le moteur W16, dont il fait ardemment la promotion, représente aussi une excellente nouvelle à ses yeux.

Un anniversaire à souligner
Mais s’il a adoré sa saison 2018, Dominic Lussier s’attend encore à mieux en 2019, année où il fêtera ses 10 ans en tant que propriétaire de l’Autodrome en compagnie de Jean-François Tessier et Donald Fontaine.

« On veut que ce soit une saison mémorable, on veut que ce soit la meilleure de toutes, lance-t-il. On a des idées, on a des projets et l’excellente campagne que l’on vient de connaître ($$$) nous donne un peu de jeu pour espérer faire de belles choses. »

Lussier ne veut pas entrer dans les détails. Il a parlé de la possibilité d’amener de nouvelles séries à Granby et d’améliorations au site. Il a aussi parlé de la possibilité de changer le format traditionnel des soirées (pratiques, qualifications, finales).

« Ce que je peux vous promettre, par contre, c’est qu’on va tout faire pour sortir notre calendrier de bonne heure en prévision de 2019 », ajoute-t-il.

Moins de pression
Le débat autour de l’Autodrome et du bruit a de nouveau fait rage à Granby au cours des derniers mois. Mais même si le conseil municipal a dit non aux demandes de Dominic Lussier — qui voulait diversifier l’offre de son complexe —, ce dernier confie qu’il sent « moins de pression » sur ses épaules depuis que le maire Bonin a affirmé qu’il n’avait aucunement l’intention de remettre en question les droits acquis des propriétaires de la piste.

« Clairement, les propos du propos du maire sont rassurants et nous donnent un peu d’air. En même temps, je vais toujours travailler à trouver des solutions afin que nos relations avec nos voisins s’améliorent. Comme je le dis souvent aux autres propriétaires de pistes, il ne faut surtout pas faire semblant qu’il n’y a pas de problèmes. Il faut prendre les devants et agir. »