Naomi Osaka a éclipsé toute compétition aux Internationaux d’Australie.

La numéro 1 mondiale Naomi Osaka est passée par Granby

Championne des Internationaux d’Australie et nouvelle détentrice du titre de meilleure joueuse au monde, Naomi Osaka est passée par le Challenger de tennis de Granby en 2015.

Si vous ne vous souvenez pas du passage d’Osaka chez nous, ce n’est pas anormal. Car il faut dire qu’elle s’était inclinée dès le premier tour devant l’Américaine Laura Robson.

Sa défaite avait constitué une surprise puisqu’Osaka était deuxième favorite. Elle était débarquée à Granby en tant que 159e joueuse mondiale. Elle avait 17 ans à l’époque et on lui prédisait un très bel avenir.

« Quand on dit que les futures vedettes passent par les tournois de type Challenger et par Granby, vous en avez une autre preuve », a commenté le vice-président de Tennis Canada et directeur du Challenger, Eugène Lapierre.

Osaka est la deuxième athlète à se retrouver au sommet de la planète tennis après être passée par Granby. Andy Murray avait fait de même en novembre 2016 après avoir atteint les quarts de finale du Challenger en 2005.

Osaka est aussi devenue la première athlète d’origine asiatique à se hisser au premier échelon mondial. Osaka est née au Japon, mais a déménagé aux États-Unis avec sa famille à l’âge de trois ans. Elle a la double citoyenneté.

Bianca Andresscu, une habituée du Challenger de Granby, est maintenant classée 68e au monde, ce qui en fait la meilleure Canadienne.

Andresscu en pleine montée

Le dernier relevé de la WTA indique par ailleurs que Bianca Andresscu est maintenant classée 68e au monde, ce qui en fait la meilleure Canadienne, devant Eugenie Bouchard, 76e. L’Ontarienne vient de remporter le Challenger de Newport Beach, en Californie.

Andreescu compte quelques participations au Challenger de Granby. L’été dernier, elle avait atteint les demi-finales, mais n’avait pas disputé le match en question en raison d’une blessure au dos.