Steve Bernier a été récompensé à la suite d’une autre saison exceptionnelle.

La Coupe Bob-Gatien à Steve Bernier

Après avoir remporté son deuxième titre de suite en modifié à l’Autodrome, Steve Bernier a reçu la Coupe Bob-Gatien lors du banquet des pistes de Granby et de Saint-Marcel-de-Richelieu tenu samedi soir au Domaine de l’érable de Sainte-Rosalie.

«Sérieusement, je ne m’y attendais pas, a lancé Bernier. En fait, je ne m’y attendais pas surtout parce que je ne prête pas vraiment attention à ces choses-là. Mais je suis content, je suis très flatté…»

Le Maskoutain a encore démontré son immense talent en 2019, lui qui a dominé après avoir installé un moteur W16 dans son modifié, ce qui constituait un grand risque selon de nombreux observateurs.

Bernier a tant dominé qu’il a connu à un moment donné une séquence de cinq victoires consécutives.

«Il y a le talent, peut-être, mais il y a surtout le travail, a-t-il une nouvelle fois répété. J’ai la chance d’être secondé par plein de gens qui croient en moi et j’essaie de ne pas les décevoir. Et la meilleure façon de ne pas les décevoir et d’obtenir de bons résultats, c’est de travailler fort, de passer ses soirées dans le garage afin d’être certain que j’aurai la meilleure voiture possible.»

Bernier a triomphé à Granby, mais il a également raflé un deuxième championnat de suite à Plattsburgh. Et il se prépare à un gros été.

«Je vais être régulier à Granby, au RPM Speedway, à Cornwall et je veux être souvent à Drummondville. Aussi, je viens de m’acheter un moteur à gros bloc et je veux en profiter…»

Bernier n’est pas vieux à 41 ans, mais il espère tout de même demeurer en santé longtemps afin de passer des heures et des heures dans le garage pour bien préparer sa voiture.

«On a beau dire, si t’as pas la santé, t’iras pas loin. Quand tu arrives à 40 ans, tu penses plus à ces affaires-là.»

La Coupe du président à Pierre-Yves Joyal

C’est par ailleurs Pierre-Yves Joyal, grand responsable de la série Lightning sprint Québec, qui a hérité de la Coupe du président, remise à la personnalité qui a le plus contribué à l’avancement du stock-car sur terre battue.

«D’avoir mon nom inscrit sur le même trophée que tous les grands qui l’ont gagné avant moi est un immense honneur», a expliqué, ému, le Varennois.