Frappeur de l’année dans la LBMQ en 2019, Leonardo Ochoa a repris là où il avait laissé cette saison. Il a de nouveau mené les Castors avec une moyenne au bâton de .444, en plus de finir sur un pied d’égalité avec Dave Gauthier au chapitre des points produits (16).
Frappeur de l’année dans la LBMQ en 2019, Leonardo Ochoa a repris là où il avait laissé cette saison. Il a de nouveau mené les Castors avec une moyenne au bâton de .444, en plus de finir sur un pied d’égalité avec Dave Gauthier au chapitre des points produits (16).

La chimie opère chez les Castors

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Les Castors d’Acton Vale en ont surpris plus d’un en échappant tout juste le championnat de la saison régulière dans la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), et Leonardo Ochoa avoue qu’il fait partie du lot. Le joueur de deuxième but estime maintenant que tous auraient intérêt à prendre son équipe au sérieux.

En commençant par les Cardinaux de Sainte-Thérèse, qui seront de passage au Stade Léo-Asselin dimanche pour le début d’une confrontation « trois de cinq ».

Avec une fiche de 11 victoires et quatre défaites, les Castors ont terminé à égalité avec le Cactus de Victoriaville au sommet du classement général. Considérée parmi les favorites en début de saison, la formation du Centre-du-Québec a toutefois été couronnée en raison du bris d’égalité en confrontation directe. 

« Chaque année, je regarde les départs et les arrivées pour me faire une idée. Je ne pensais pas qu’on allait finir dernier, mais j’avoue que je suis un peu surpris », a reconnu Ochoa en entrevue avec La Voix de l’Est plus tôt cette semaine.

Selon lui, les succès des champions de la division Louisville Slugger n’ont cependant rien d’un feu de paille.

« Dans plusieurs équipes, il y a une certaine distance entre les vétérans et les recrues. C’est différent chez les Castors. La chimie est déjà bien installée », a-t-il affirmé. 

« Ça fait une grosse différence. »

Le lanceur Roberto Zapata constitue fort probablement la plus belle surprise chez les Castors cette saison.

Des recrues payantes

Plusieurs observateurs croyaient que les « vieux Castors » allaient connaître des difficultés au monticule après le départ de l’excellent Fernando Fernandez. Ils se sont pourtant classés troisièmes pour ce qui est des points accordés, notamment en raison du brio des nouveaux venus Dave Gauthier (moyenne de 3.50) et Roberto Zapata (1.34) sur la butte. 

« On savait que Zapata ferait une job respectable, mais il nous a donné bien plus que ça. Il a été impressionnant pour un gars qui a quand même été à l’extérieur de la ligue pendant plusieurs années... », a souligné Leonardo Ochoa. 

Gauthier obtiendra le premier départ contre Sainte-Thérèse dimanche.

L’offensive valoise figure aussi parmi les meilleures du circuit Bélisle. 

Frappeur de l’année dans la LBMQ en 2019, Ochoa a d’ailleurs repris là où il avait laissé cette saison. Il a de nouveau mené les Castors avec une moyenne au bâton de .444, en plus de finir sur un pied d’égalité avec Gauthier pour ce qui est des points produits (16)

« J’ai parfois de la difficulté en début de saison, mais je me considère comme un joueur solide quand ça compte vraiment. Honnêtement, c’est avant tout une question de confiance », a commenté l’athlète originaire du Vénézuéla, mais installé au Québec depuis 2001. 

Emmanuel Forcier (quatre circuits et 15 points produits) a été également fidèle dans le cœur de l’alignement valois. 

Trajectoires opposées

Les Castors et les Cardinaux (fiche de 4-11) poursuivent des trajectoires opposées depuis la mi-août. Le club valois a remporté huit de ses neuf derniers matchs, tandis que les Cards ont gagné seulement deux fois à leurs 13 dernières sorties. 

Qui plus est, les Castors ont probablement l’ascendant au plan psychologique, eux qui ont lessivé leurs futurs adversaires par la marque de 15-7 lundi dernier. 

« J’ai vraiment confiance en notre équipe. Il faudra juste s’assurer de commencer fort et être agressifs en début de match », a avancé Leonardo Ochoa.

Le numéro 24 estime que les Cardinaux ont « beaucoup de lanceurs, mais peu de qualité ». Ils ont effectivement concédé 133 points lors du calendrier régulier, soit un de moins que les Brewers de Montréal, derniers à ce chapitre dans la LBMQ. Les Cardinaux misent toutefois sur plusieurs gauchers, ce qui pourrait être un avantage contre une équipe qui compte peu de frappeurs droitiers. 

Au plan offensif, Saint-Thérèse s’appuiera notamment sur le voltigeur Sasha Lagarde et le joueur de troisième but Jonathan Duforest. 

Ochoa avoue qu’il commence soudainement à repenser à l’automne 2017, alors que les Castors avaient décroché les grands honneurs. 

« Steve Green avait été incroyable durant ces séries-là. Il n’est plus là, mais on va tout donner pour aller encore jusqu’au bout. »