Comme les partisans de l’équipe, Charles Rondeau ne sait pas à quoi s’attendre des Inouk.
Comme les partisans de l’équipe, Charles Rondeau ne sait pas à quoi s’attendre des Inouk.

La boîte à surprises de Charles Rondeau

Les Inouk (15-17-3) ont rendez-vous vendredi soir au Centre sportif Léonard-Grondin avec les Shamrocks du West Island (7-25-1), la pire équipe de la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Mais Charles Rondeau, qui commence à connaître ses joueurs, ne prend rien pour acquis.

« Cette équipe est une véritable boîte à surprises, a lancé l’entraîneur. Qu’est-ce que ça va donner ? Je ne sais pas trop. »

Rondeau en a manifestement assez de voir son équipe faire un pas en avant et puis deux en arrière. Encore jeudi, il a parlé d’un groupe de joueurs qui tirent l’équipe vers le bas.

Philippe Savard-Massé effectuera son premier départ devant le filet des Inouk. Miguel Duchaine, qui soigne toujours une commotion cérébrale, sera assurément absent.

Les Inouk ont réduit leur nombre de séances d’entraînement par semaine à deux, question d’accommoder certains joueurs avec leurs études. Mais paraît-il qu’il manque encore régulièrement des patineurs, ce qui met Rondeau en colère.

« Cette équipe a du potentiel, mais il y a des choses qui ne fonctionnent pas. On a encore le temps de régler nos problèmes avant les séries, mais il va falloir s’y mettre sérieusement à un moment donné. »

Les Inouk ont deux matchs devant leurs partisans en fin de semaine. Dimanche après-midi, ils recevront les Cobras de Terrebonne.