Kevin Boisvert a très bien rempli, cet été, le mandat que lui avait confié le propriétaire du Club de golf Le Rocher de Roxton Pond, Stéphane Morin.

Kevin Boisvert a confondu les sceptiques

CHRONIQUE / Quand Véronique Bachand, surintendante au Club de golf Le Rocher, a annoncé à Stéphane Morin, le propriétaire, qu’elle était enceinte l’année dernière, celui-ci était, bien sûr, très heureux pour celle qu’il considère comme un membre de sa propre famille. Véro est à l’emploi du Rocher depuis son adolescence.

Toutefois, le fait que sa surintendante profite d’un congé de maternité pendant toute la saison 2018 représentait pour lui tout un casse-tête. Car non seulement fallait-il trouver un surintendant sur une base intérimaire, mais celui-ci se devait également de maintenir les standards de qualité établis par Véro, et ce année après année, elle qui est une véritable sommité dans son domaine. 

Morin a cherché, cherché et cherché quelqu’un qui pouvait la remplacer adéquatement, en vain... Jusqu’au jour où un gentilhomme nommé Kevin Boisvert s’est présenté au club pour y disputer une ronde pour la toute première fois. 

Tombé amoureux du parcours (on peut le comprendre!), il n’a fait ni une ni deux, une fois sa ronde complétée, et il est allé offrir ses services à Morin. Boisvert avait fait ses classes au Club de golf de Valcourt en tant qu’adjoint au surintendant, Jean Verhoff, durant trois saisons.

Aux dires de Morin, le simple intérêt de Boisvert pour son club ne représentait ni plus ni moins qu’une réponse à ses prières. « Je me rappelle exactement la façon dont l’entretien s’est passé, indique-t-il. Il nous a demandé s’il y avait de la place pour lui au sein de l’équipe qui entretient le terrain. Comme plusieurs clubs éprouvent d’énormes difficultés à recruter des employés compétents dans ce domaine, inutile de dire qu’on ne pouvait pas cracher sur une telle candidature! » 

« Mais plus on se parlait, plus je trouvais que le jeune avait de l’aplomb, ajoute Stéphane Morin. Quand il m’a parlé de son background, c’est devenu clair dans ma tête que nous venions de trouver en lui le remplaçant de Véro! »

Quant au principal intéressé, il avoue avoir été un peu surpris par cette offre instantanée. Mais jusqu’à présent, il est tout simplement enchanté par son expérience à Roxton Pond. « Disons que je ne pensais pas que tout se déroulerait aussi vite et, encore aujourd’hui, il faut que je me pince pour savoir si c’est vraiment devenu ma réalité, souligne Kevin. Stéphane et Chantale (Beaudoin, l’épouse de Morin) font vraiment tout pour me faciliter la tâche. D’un autre côté, même si elle est en congé de maternité, Véronique se fait un plaisir de répondre à toutes mes questions. Elle me donne même de très bons conseils, chose que j’apprécie vraiment! »

« Et on ne se fera pas de cachettes, poursuit le jeune homme. Avec les différentes canicules que nous avons eues cet été, c’est comme si nous avions connu dix saisons en une seule et, bien souvent, on a dû réagir avec un calendrier qui n’était pas prévu. »

Et on peut facilement le comprendre. Pour avoir moi-même visité de nombreux parcours en Estrie, en Montérégie et dans le Centre-du-Québec cet été, rares sont ceux qui ont su préserver de hauts standards de qualité. Les allées de plusieurs parcours étaient littéralement asséchées, voire brûlées en raison de l’omniprésence du soleil et des chaleurs extrêmes.

Je me souviens même de deux clubs situés sur la Rive-Sud dont les allées étaient non seulement jaunies, brunies, mais où de nombreuses crevasses s’étaient formées. La terre avait tout simplement éclaté en vertu d’un manque d’eau évident. 

« Au moins ici, on a été chanceux », mentionne Kevin, 38 ans.  « On a réussi non seulement à sauver les meubles, mais on a été en mesure d’offrir, dans les circonstances, un splendide parcours à notre clientèle. Ce qui est tout à l’honneur de notre petite équipe de sept employés, qui eux, n’ont jamais ménagé leurs efforts. Dans le fond, elle est peut-être là notre force, celle d’avoir des employés consciencieux qui s’entendent bien entre eux. C’est notamment pour ça que j’aimerais bien, si c’est possible, passer toute ma carrière ici! » L’an prochain, Kevin Boisvert agira à titre d’adjoint de l’excellente Véronique Bachand. 

Mon cher Kevin, si j’étais à ta place, je ne m’en ferais pas. Quand je parle de toi à Stéphane Morin, on constate tout de suite que tu es promis à un bel avenir au Rocher.

La Ligue des Requins du Parcours du Vieux Village a récemment couronné ses champions. On retrouve dans l’ordre Marcel Busque, Jacques Lorange, Alain Dostie et André Thibault.

ON EN JASE AUTOUR D’UN BON CIGARE

Le Golf des Lacs a tenu son tournoi de fermeture le 27 septembre dernier, alors que plus d’une centaine de personnes ont répondu à l’appel du professionnel George Courville et de toute son équipe. Disputé selon la formule de type Vegas, l’événement a couronné le quatuor formé de Denis Blanchette, Bob Fontaine, Lise Fontaine et Guy Dionne en vertu d’un cumulatif de cinq sous la normale. Mais entre vous et moi, le score importait peu, puisque tous les gens présents étaient venus pour y passer une belle journée en agréable compagnie, pour y déguster un excellent souper, qui était suivi d’une soirée dansante. Bien entendu, mon vieux chum George me demande de remercier, en son nom, tant le staff rattaché au club pour l’ambiance des plus conviviales que toute l’équipe dirigée par le surintendant Normand Proulx pour la très belle condition du parcours.

Voilà qui est fait !

*****

La Ligue des Requins du Parcours du Vieux Village de Bromont a récemment complété sa 18e saison en couronnant ses champions. Parmi les 24 participants, quatre ont mis la main sur le Trophée de la Grillade, soit Marcel Busque (65 points), Jacques Lorange (66 points), Alain Dostie (65 points) et André Thibault (67 points), qui a remporté le Trophée Restaurant Le Plus pour sa constance dans ses performances. Les organisateurs en profitent pour remercier leurs deux principaux commanditaires soit La Grillade et Restaurant Le Plus pour leur précieuse contribution à la ligue. On se donne donc rendez-vous au printemps prochain pour jouer tous les vendredis de la saison 2019. 

La gang de la Place 29 de Sutton a eu beaucoup de plaisir à organiser le tournoi de putting qui précédait la ronde.