Le 7 septembre, les Inouk ont blanchi le Révolution du Lac-Saint-Louis 3-0. Cette victoire risque de leur être retirée, tout comme celle du 9 septembre contre les Cobras de Terrebonne.

Joueur inadmissible: les Inouk risquent de perdre deux victoires

Les Inouk ont une fiche de quatre victoires et aucune défaite. Mais voilà, deux de ces gains risquent de se transformer en revers.

Selon les autorités de la Ligue de hockey junior AAA du Québec, les Inouk ont aligné un joueur, Nathan Martel, qui était inadmissible lors des matchs du 7 septembre face au Révolution du Lac-Saint-Louis (3-0) et du 9 septembre face aux Cobras, à Terrebonne (7-1). Le défenseur de 17 ans a été suspendu deux parties à la fin de la dernière saison alors qu’il portait les couleurs de l’Intrépide de Gatineau, de la Ligue midget AAA, et il aurait dû, selon les gens de la LHJAAAQ — qui prétendent s'appuyer sur les règlements de Hockey Québec —, purger sa pénalité une fois arrivé avec les Inouk, ce qui n’a pas été fait.

En conséquence, la LHJAAAQ a retiré aux Inouk les victoires remportées contre Lac-Saint-Louis et Terrebonne. L’organisation granbyenne a toutefois décidé de porter la cause en appel, cause qui sera entendue le 26 septembre. Les deux gains demeurent donc au dossier de l’équipe… du moins pour le moment.

Le comité d’appel de la LHJAAAQ est formé de Claude Gauthier, ex-président de la Ligue midget AAA, de Guy Ryan, ex-commissaire de la LHJAAAQ, et de Stéphane Auger, ex-arbitre de la Ligue nationale.

Rencontré à son bureau du centre sportif Léonard-Grondin mercredi après-midi, le directeur général et entraîneur des Inouk, Patrice Bosch, a refusé catégoriquement de commenter la situation.

«Je n’embarquerai pas là-dedans. Tout ce qu’on veut, c’est déranger mon équipe», s’est limité à dire Bosch.

«La procédure suit son cours»

Au moins trois équipes se seraient plaintes à la LHJAAAQ de la présence de Martel dans l’alignement des Inouk lors des deux premiers matchs de la saison. Des représentants de ces équipes ont même communiqué avec des journalistes, dont l’auteur de ces lignes, pour les informer de la situation. Ce qui ne fait pas le bonheur du commissaire du circuit, Jacques Laporte, qui prévoyait envoyer un courriel à toutes les formations, mercredi après-midi, afin de les inviter à ni plus ni moins se mêler de leurs affaires.

«Nous avons sanctionné les Inouk et ils ont parfaitement le droit de porter leur cause en appel, a expliqué Laporte à La Voix de l’Est. La procédure suit son cours, tout simplement. Mais je trouve véritablement déplorable la réaction de certaines équipes…»  

Selon ce qui a été permis d’apprendre, les Inouk vont plaider qu’ils ne savaient tout simplement pas que Martel avait été suspendu par la Ligue midget AAA, que l'information ne leur a jamais été transmise.

Martel, incidemment, n’a pas disputé les deux derniers matchs des Inouk le week-end dernier. Il était… suspendu. Mais cela n’avait rien à voir avec ce qui est arrivé dans le midget AAA. Il a plutôt été puni pour un geste posé contre Terrebonne le 9 septembre.

Dans la tourmente, les Inouk recevront les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon vendredi soir.