Clairement, Jonathan Delorme saura aider les Maroons.

Jonathan Delorme rentre à la maison

Après avoir remporté la Coupe Napa avec les Inouk au printemps de 2014, Jonathan Delorme s’est promené pas mal. Tout en poursuivant ses études, il a joué à Sorel-Tracy et à Trois-Rivières, dans la Ligue nord-américaine, avec les Maroons, à l’époque de la Ligue des Cantons-de-l’Est, ainsi qu’à Farnham et à Bedford, dans la Ligue Richelieu.

Mais à 25 ans, Delorme est de retour à Waterloo avec la ferme intention d’y déposer son sac de hockey pendant un bout.

«J’ai l’impression de rentrer chez nous, explique le Granbyen. Ça va être le fun de jouer à quelques minutes de la maison devant ma famille et devant mes chums. Je suis très content de remettre le chandail des Maroons.»

À la suite de sa carrière junior, Delorme a essayé fort de faire sa place dans la Ligue nord-américaine de hockey. Mais il a l’impression qu’il ne ne constituait tout simplement pas un bon fit pour le circuit.

«Je n’arrivais pas de l’Europe, de la Ligue américaine ou de la East Coast et je ne suis pas un défenseur flamboyant qui fait vendre des billets à lui seul. Mais je ne regrette rien, j’ai apprécié mes moments dans la LNAH, surtout à Sorel-Tracy, où les Éperviers ont une organisation de première classe.»

À Waterloo, il se sent déjà apprécié.

«Certains vont peut-être dire que c’est un pas en arrière, mais moi, je ne vois pas ça comme ça. Je vais jouer dans une ligue qui offre un excellent calibre de jeu, au sein d’une bonne équipe, et je vais jouer chez moi. Pour moi, ce n’est que du positif.»

Delorme a été repêché par les Maroons au cours de l’été. Il aurait aimé se joindre à l’équipe avant, mais il possédait encore ce statut de joueur de la LNAH.

«Je suis aussi à la recherche de stabilité et ça, les Maroons peuvent me l’offrir. Je suis en train de compléter mes études en enseignement, je suis en stage au Verbe Divin et je vais jouer dans mon coin, à Waterloo. On dirait que tout se place tranquillement dans ma vie et j’aime ça.»

Des minutes

Clairement, Delorme saura aider l’équipe de Miguel Fortin.

«Je ne me prends pas pour un autre, mais je sais que je vais aider à stabiliser la défensive de l’équipe. Je vais donner beaucoup de minutes et je vais donner un bon coup de main sur l’avantage numérique. Je sais que je peux être utile.»

Et Delorme s’emballe lorsqu’il analyse la formation 2018-2019 des Maroons, qui entameront leur nouvelle saison samedi soir à Joliette.

«Je pense qu’on va se faire une belle saison. Y’a du talent à toutes les positions et j’adore l’ambiance qu’il y a dans le vestiaire. Ça va être le fun.»

La dernière fois qu’il a joué à Waterloo, les Maroons ont remporté le championnat des séries de la défunte Ligue des Cantons-de-l’Est. C’était en 2015, un an après qu’il ait triomphé avec les Inouk.

«Les deux dernières fois que j’ai porté le chandail des équipes de la région, j’ai gagné. Ça me porte chance, en plus, de jouer chez nous…», termine Delorme, sourire en coin.