Jeffrey Viel a reçu la Coupe du président des mains du commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau.

Jeffrey Viel : le travail récompensé

Jeffrey Viel est le capitaine du Titan d’Acadie-Bathurst et il a été premier à soulever la Coupe du président, dimanche soir au Nouveau-Brunwick, lorsque son équipe a été couronnée championne de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Né à Rimouski, il vit aujourd’hui à Valcourt après avoir passé une bonne partie de son enfance à Ange-Gardien.

« J’ai aussi vécu un an à Roxton Falls, lance celui qui a fêté ses 21 ans au mois de janvier. Je me suis promené pas mal et, avec ma carrière au hockey, je pense que je n’ai pas fini ! »

Viel a été un rouage plus qu’important dans le triomphe du Titan en finale de la LHJMQ face à l’Armada de Blainville-Boisbriand, lui qui a mérité le trophée Guy-Lafleur, remis au joueur par excellence des éliminatoires. En 20 matchs des séries, il a amassé 23 points, dont 14 buts. Il est ce qu’on appelle un attaquant de puissance comme en font foi les 39 buts et les 127 minutes de pénalités qu’il a obtenus au cours de la dernière saison.

« Pour avoir du succès, il faut que je travaille fort, que je mette mon cœur sur la glace. J’ai eu de belles statistiques cette saison, mais je ne suis pas un talent naturel. Mon pain et mon beurre, c’est vraiment le travail. Aller chercher la rondelle dans les coins, me placer devant le filet, c’est ma job à moi. »

À l’exception de huit petits matchs disputés avec le Phœnix de Sherbrooke, Viel, un produit des Gaulois d’Antoine-Girouard de la Ligue midget AAA, a joué tout son stage junior avec le Titan, avec qui il ne l’a toutefois pas toujours eu facile.

« À ma première saison à Bathurst, nous n’avons pas fait les séries et nous n’avons remporté que 17 matchs. C’est pour ça que notre victoire en finale goûte si bon. Le chemin qui nous a menés jusqu’à la Coupe du président a été tortueux, il faut le dire. »

Mais Bathurst est devenu un endroit très spécial aux yeux de Viel, un athlète de 6’1’’ et 205 livres.

« C’est une petite communauté qui adore son équipe de hockey. J’ai passé de très belles années ici. »

Viel et ses coéquipiers du Titan prennent l’avion mercredi en direction de Regina, en Saskatchewan, où se déroulera à compter de vendredi le tournoi de la Coupe Memorial. Ils ont tenu un dernier entraînement à Bathurst mardi après-midi.

« On a une belle équipe, on croit en nous et on pense qu’on peut ramener le gros trophée. On s’en va là-bas avec l’idée de tout donner comme on l’a fait tout le temps cette saison. »

Dans la Ligue américaine
Au cours des dernières années, Jeffrey Viel a participé au camp d’entraînement de l’Avalanche du Colorado puis des Coyotes de l’Arizona. Il a récemment signé un contrat avec le Barracuda de San Jose, club-école de la Ligue américaine des Sharks de San Jose.

« Je m’en vais dans la Ligue américaine avec l’intention de faire mes preuves, de démontrer que je suis capable de jouer chez les professionnels, explique-t-il. Comme d’habitude, je vais travailler fort. Moi, je n’ai pas le choix... »

Mais voilà, il sait fort bien jusqu’où le travail peut l‘amener.