Jason Crack a amassé 69 points en 42 matchs répartis sur deux saisons avec les Maroons.

Jason Crack sacrifié par les Maroons

« C'est un geste qu'on a posé à contrecoeur, croyez-moi. Jason est un joueur de la région, il a récolté quasiment 70 points en deux saisons ici et c'était un joueur apprécié autant dans le vestiaire que parmi les partisans. Mais on n'avait pas le choix... »
Miguel Fortin semblait un brin mal à l'aise lorsqu'il a annoncé que les Maroons avaient échangé Jason Crack au Wild en retour du prochain choix de l'équipe de Windsor­ lors du prochain repêchage. Pour toutes les raisons qu'il a lui-même évoquées, on comprend son manque de conviction.
« L'idée, c'est qu'on ne peut compter plus de neuf joueurs qui ont le statut junior AAA sur notre liste, a repris l'entraîneur et directeur général associé. Il fallait faire un choix et on l'a fait. L'avenir nous dira si on a pris la bonne décision. »
Le gardien Paul Bourbeau Jr, les défenseurs Mickael Filion, Alex Labrosse et Jason Larochelle ainsi que les attaquants Jonathan Bouchard­, Maxime Guyon, Gabriel Lévesque, Guillaume Pelletier et Charles Power seront les joueurs possédant un statut junior AAA avec les Maroons.
« Guyon ne devait pas jouer avec nous cette saison, mais il sera finalement là pour les cinq ou six premiers matchs et si jamais ça ne fonctionne pas à son goût à Cornwall­ (dans la Ligue fédérale), il va revenir à temps plein à Waterloo­, a expliqué Miguel Fortin. Quant à Pelletier­, il a été blessé à un oeil pendant les matchs préparatoires et on ne sait trop ce qui nous attend avec lui. Jason avait la meilleure valeur sur le marché des transactions et on sait qu'il ne reviendra probablement pas au jeu avant le début janvier en raison de son opération à une épaule. On a analysé tout ça et on en a conclu que d'échanger Jason était la solution­ la moins pire... »
Fortin avouera qu'il fera des représentations auprès des dirigeants de la Ligue de hockey senior AAA du Québec au sujet des règles des joueurs dits statués.
« Je ne suis pas le seul à trouver qu'on perd de bons joueurs à cause de cela. Il y a du mécontentement à travers le circuit. »
Les Maroons entameront leur nouvelle saison vendredi soir en visitant... le Wild. Le lendemain, ils recevront les Loups de La Tuque à l'occasion de leur ouverture locale.
Crack surpris
Jason Crack ne s'en est pas caché : il a été très surpris en apprenant qu'il avait été sacrifié.
« C'est la première fois que je suis échangé de ma vie ! a lancé l'ancien des Inouk. Avec les Maroons, j'avais un paquet d'amis, je jouais chez nous et j'adorais les partisans, probablement les meilleurs de la ligue. C'est spécial, je ne m'attendais vraiment pas à ça. Je comprends les raisons de Miguel, mais je suis quand même étonné. »
À Windsor, il se sent toutefois « désiré ».
« Les gens là-bas sont très enthousiastes par rapport à mon arrivée. Ils vont attendre que je sois prêt à revenir au jeu. Je vais vivre quelque chose de neuf. »
À sa première campagne avec les Maroons, en 2015-2016, Crack a amassé 37 points, dont 15 buts, en 22 matchs. Puis, la saison dernière, il a récolté 32 points, dont 12 buts, en 20 rencontres.