En trois matchs préparatoires, Jason Crack a récolté trois points, dont deux buts.

Jason Crack est prêt… et en santé

« Je suis content d’être revenu, je suis en santé et j’ai très hâte à notre premier match. Même que j’ai rarement eu aussi hâte de commencer une nouvelle saison. »

On a remarqué beaucoup de sourires dans le vestiaire des Maroons de Waterloo au cours des matchs préparatoires. Comme celui de Jonathan Delorme, heureux de rentrer à la maison, et celui de Jason Crack, heureux de… revenir à la maison.

Crack, on le sait, a été échangé au Wild de Windsor à la fin du camp d’entraînement, il y a un an. Opéré à une épaule quelques mois plus tôt, il était clair qu’il ne pourrait rendre service aux Maroons avant plusieurs mois et les dirigeants waterlois, aux prises avec un surplus de joueurs possédant un statut junior AAA, ont décidé de l’envoyer sous d’autres cieux. Une erreur qu’ils ont été nombreux à décrier, mais une erreur que les Maroons ont réparée au cours de l’été en rapatriant l’ancien de Inouk via une autre transaction.

« Le seul endroit où est-ce que je voulais jouer dans le senior AAA, c’est à Waterloo, mentionne Crack à l’auteur de ces lignes. Si je n’avais pas eu le choix, je serais probablement allé à Windsor. Mais je suis de retour et ça fait vraiment mon affaire. »

Après sa période de réhabilitation la saison dernière, le Granbyen a disputé huit matchs avec le Cuisine Action de Farnham, dans la Ligue Richelieu. Mais c’était « en attendant », dit-il.

« J’avais plusieurs amis avec l’équipe et ils voulaient que j’aille les rejoindre. Je reprenais la forme après l’opération et c’était correct dans les circonstances. Mais quand les Maroons sont venus me chercher, je savais que c’était avec eux que je voulais jouer. »

Du plaisir

Crack, gagnant de la Coupe Napa avec les Inouk en 2014, a eu du succès avec les Maroons. En saison régulière seulement, il a amassé 69 points, dont 27 buts, en 42 matchs.

« J’ai eu du plaisir et je sais que je vais en avoir encore cette saison. On a l’air solides à toutes les positions et j’aime l’esprit d’équipe qu’il y a dans le vestiaire. La chimie est déjà installée. Les gars ont du fun. »

En trois matchs préparatoires, il a récolté trois points, dont deux buts. C’est prometteur en vue de la nouvelle saison, qui débute samedi soir à Joliette.

« J’ai joué avec pas mal de monde, mais ça clique avec Alex Côté comme dans le temps. Je ne sais pas si Miguel (Fortin) va nous utiliser ensemble à nouveau. J’espère. »

Pour le reste, Crack affirme que son épaule répond très bien. C’est le plus important.

« Je n’ai pas mal, elle tient bien et je ne suis pas craintif. Oui, je suis prêt ! »