Jacob Graveline n’a pas chaussé les patins depuis avril.

Jacob Graveline ronge son frein

Jacob Graveline ne s’en cache pas : il trouve le temps long. Très long à part ça.

Graveline a subi une déchirure du ligament antérieur croisé du genou gauche au début du mois d’avril alors qu’il portait encore les couleurs des Cantonniers de Magog, de la Ligue midget AAA. Et il n’a pas chaussé les patins depuis.

« J’ai été opéré début juin, je suis en réhabilitation depuis et, si tout va bien, je devrais recommencer à patiner vers la fin du mois de novembre, a expliqué le Granbyen, qui regardait un autre match des Inouk depuis les gradins, vendredi soir. Quand tu as commencé à patiner à l’âge de deux ans, être privé pendant si longtemps de ce que tu aimes le plus au monde, c’est très dur. »

Un attaquant, Graveline a été sélectionné par le Phoenix de Sherbrooke en sixième ronde du repêchage de 2016 de la LHJMQ. La même année, il a été choisi au deuxième tour par les Inouk.

« J’ai joué deux matchs avec le Phoenix la saison dernière et j’ai trouvé difficile de rater le camp d’entraînement de cette année. Mais lorsque je serai en mesure de recommencer à jouer (début janvier, peut-être), je vais leur montrer qu’ils ne faut pas qu’ils m’oublient. »

En théorie, Graveline pourrait encore évoluer dans le midget AAA cette saison. Mais c’est avec les Inouk, chez les juniors, qu’il jouera.

« À 17 ans, pour ma progression, je pense que ma place est davantage dans le junior que dans le midget AAA. »

Chose certaine, celui qui a amassé 21 points en 37 matchs à Magog la saison dernière a hâte de renouer avec l’action­. « Je m’ennuie. On a une belle équipe ici et j’ai hâte d’en faire partie pour vrai. »