Yohann Benson a défendu avec succès son titre de champion à l’Invitation Bromont. Caroline Ciot a aussi couronnée mercredi.
Yohann Benson a défendu avec succès son titre de champion à l’Invitation Bromont. Caroline Ciot a aussi couronnée mercredi.

Invitation Bromont: Benson et Ciot raflent les grands honneurs

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Yohann Benson n’a peut-être pas atteint ses objectifs personnels cette semaine, mais il a tout de même conservé son titre de champion de l’Invitation Bromont. Une ronde finale de 71 et un pointage cumulatif de -12 lui ont permis de devancer Sonny Michaud par trois coups. De loin la meilleure joueuse du trio de tête mercredi, Caroline Ciot a aussi été couronnée chez les femmes.

Benson a de nouveau impressionné tout le monde sur les allées du Golf Château-Bromont mercredi et il est reparti avec une bourse de 6 000 $. Le représentant du club Laval-sur-le-Lac avait néanmoins le triomphe modeste en fin d’après-midi.

«Je tenais à atteindre la barre du -15. Oui, j’ai gagné, mais je reste un peu déçu», a-t-il affirmé lors d’un point de presse improvisé.

Son expérience comme cadet sur le prestigieux circuit de la PGA l’amène à viser toujours plus haut.

«J’ai côtoyé les meilleurs au monde pendant plusieurs années. Tiger (Woods) ne regarde pas ce que le peloton fait. Il se concentre sur ses propres objectifs. C’est pour ça qu’il gagnait si souvent», a souligné Benson, également analyste pour le compte de RDS.

Ce dernier précise toutefois que les conditions étaient nettement moins favorables mercredi.

«C’est un parcours que j’adore, mais c’était très difficile aujourd’hui. Les verts étaient rapides et secs. Quand tu ratais un coup, tu étais puni immédiatement (...) Mais j’ai quand même joué du bon golf...»

Le résident de Pincourt avait aussi remporté le Championnat de la PGA du Québec, toujours sur le parcours du Château-Bromont, l’été dernier.

Sonny Michaud (notre photo) n’a pu rattrapé l’éventuel champion, Yohann Benson, mercredi.

Un autre top 10 pour Michaud 

Même s’il accusait un retard de quatre coups derrière Benson au moment d’amorcer la ronde finale, Sonny Michaud croyait toujours en ses chances de l’emporter.

«Tout peut arriver ici, surtout avec les deux normales 5 à la fin», a fait valoir l’athlète affilié au club La Tempête.

«Par contre, j’ai énormément de respect pour la game de Yohann. Je savais que j’avais besoin d’une performance exceptionnelle pour le battre.»

Michaud (-9) a effectivement disputé une meilleur ronde que Benson mercredi, mais ce ne fut pas suffisant au classement combiné.. Le golfeur de 31 ans s’est tout de même classé parmi le top 10 pour la troisième fois en autant de tournois cette saison.

Marc-Olivier Plasse a mérité la troisième place avec un pointage cumulatif de -8, soit un coup de moins que Marc-Étienne Bussières et James Colin Davis. La sixième position appartient à Dave Lévesque (-5).

Maintenant installé à Sutton, Philippe Gariépy (+1) a terminé à égalité au 14e rang. Il a commis deux doubles bogueys dans le dernier droit, mais préférait en rire à sa sortie du terrain.

Le nouveau professionnel du Château-Bromont, Jérôme Blais (+8), a partagé la 27e place avec Guillaume Bélanger.

Notons que Vincent Dumouchel manquait à l’appel mercredi. Parmi les 12 premiers après deux journées, il a tout simplement quitté les lieux sans aviser les organisateurs du tournoi.

Ciot dans une classe à part

Chez les dames, Caroline Ciot (+3) mérite assurément sa victoire, elle qui a remis une carte de 71, la meilleure de tout le tournoi dans sa catégorie, au moment le plus opportun.

«Je suis vraiment contente ! Il y avait pas mal de vent, mais les choses ont bien été pour moi», a-t-elle lancé avant de recevoir une bourse de 5 000 $.

«J’ai connu une mauvaise ronde mardi (78). Je serrais les mains et j’avais de la misère à garder le bon tempo. J’étais beaucoup plus calme aujourd’hui.»

Pendant ce temps, ses partenaires de jeu, Sabrina Sapone et Valérie Tanguay, se sont écroulées avec des pointages de 79. Sapone a glissé de la première à la troisième place, tandis que Tanguay a dû se contenter d’une égalité au sixième échelon.

«Ça m’a rendue plus confortable, mais je savais aussi que le trio derrière nous jouait bien», a raconté Ciot.

Son intuition était bonne puisque Grace St-Germain est grimpé à +5, un résultat bon pour la deuxième position.

L’Ontarienne a décidé d’effectuer ses débuts professionnels cette semaine pour une raison bien particulière. Selon le directeur général du Golf Château-Bromont, Martin Ducharme, St-Germain était invaincue sur le terrain dont il est responsable.

Cette séquence a donc pris fin, mais la golfeuse de 22 ans gardait néanmoins le sourire.

«Je me suis retrouvé sur verts rapidement et mon putting était bon cette semaine. Les positions de fanion étaient souvent difficiles, donc ça m’a beaucoup aidé», a analysé la championne de l’Invitation Bromont en 2018, dans la langue Shakespeare.

«Ce parcours a beaucoup de relief, il ressemble à ceux qu’on retrouve dans mon coin. Je me sens très bien ici.»

Les amateures Noémie Paré (+9) et Lydia St-Pierre (+10) ont complété le top 5.

La Césairoise Mathilde Denicourt (+19) était plutôt déçue de son rendement dans ce tournoi. Les choses se sont compliquées après une première ronde prometteuse et elle a finalement terminé neuvième.

Le ciel était encore une fois menaçant en fin d’après-midi mercredi, mais l’édition 2020 de l’Invitation Bromont s’est finalement déroulée sans délai de pluie.