Yohann Benson (à gauche) se retrouve de nouveau confortablement installé en tête du classement de l’Invitation Bromont.
Yohann Benson (à gauche) se retrouve de nouveau confortablement installé en tête du classement de l’Invitation Bromont.

Invitation Bromont: Benson confortablement installé en tête

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Toujours aussi à l’aise sur les allées du Golf Château-Bromont, Yohann Benson se retrouve de nouveau confortablement installé en tête du classement de l’Invitation Bromont. Avec un pointage cumulatif de -11, le champion en titre possède trois coups d’avance sur son plus proche poursuivant, Marc-Olivier Plasse, à la veille de la ronde finale.

Sabrina Sapone est la nouvelle meneuse du côté féminin.

Malgré un score de -4 mardi, Benson peinait toujours à digérer le boguey commis au 18e trou lorsqu’il s’est entretenu avec La Voix de l’Est.

«Je suis très déçu de ma fin de parcours. J’ai des standards à suivre, et aujourd’hui je n’ai pas ma job. Heureusement, demain sera un autre jour», a-t-il commenté d’un ton très modeste.

Benson a néanmoins réussi un aigle et quatre oiselets lors de la deuxième ronde. Au risque de se répéter, ses qualités semblent bien convenir au terrain du Château-Bromont.

«Je gère plutôt bien ma game et les normales 5 sont atteignables ici. Le parcours est toujours en excellente condition», a souligné celui qui est aussi analyste sur les ondes de RDS.

Dumouchel trébuche

Ses performances sont d’autant plus payantes considérant que ses partenaires de jeu ont connu des difficultés mardi. Sonny Michaud est demeuré coincé à -7, tandis que Vincent Dumouchel (-1) s’est écroulé avec un boguey et deux doubles lors des trois derniers trous.

Benson devra toutefois se méfier de Marc-Olivier Plasse, tout sourire au terme d’une deuxième ronde de -4 en autant de jours. Le représentant du club Pinegrove précise toutefois qu’il a dû nettement mieux jouer pour obtenir le même pointage.

«Les conditions étaient moins favorables (mardi). C’était plus venteux, avec des positions de trous plus difficiles. Dans ces circonstances, je suis très heureux de mon jeu», a-t-il affirmé.

«J’ai été moins hésitant sur le premier neuf et bien meilleur avec mes fers. Ça m’a donné plus d’occasions de birdies.»

Plasse s’est par ailleurs dit très heureux de pouvoir participer à un événement de ce calibre malgré la pandémie.

Marc-Étienne Bussières (-6) occupe quant à lui la quatrième position du classement, avec un coup de priorité devant Raphaël Lapierre-Messier. De loin le meilleur amateur depuis le début du tournoi, Lapierre-Messier a notamment réussi un trou d’un coup au 11e.

Visage du Château-Bromont au cours des dernières années, Dave Lévesque est impliqué dans une triple égalité au huitième rang. Le résident de Sainte-Catherine reconnaît qu’il aura besoin d’une performance exceptionnelle pour inverser la tendance lors de la ronde finale

«Je connais des hauts et des bas depuis quelques saisons, mais je suis plutôt satisfait de mes performances depuis lundi. Je frappe assez bien la balle. C’est un terrain que je connais bien et que j’adore», a glissé Lévesque, aujourd’hui affilié au Golftec de Saint-Hubert.

Le Sutonnais Philippe Gariépy partage la 11e place avec deux autres golfeurs. Nouveau professionnel du Golf Château-Bromont, Jérôme Blais est relégué au 28e échelon.

Sapone prend les commandes

Lors du passage de La Voix de l’Est en fin d’après-midi mardi, les organisateurs de l’Invitation Bromont craignaient que la pluie force l’interruption du jeu chez les femmes. La ronde a finalement pu être complétée comme prévu.

Sabrina Sapone est désormais aux commandes grâce à une carte de 73 mardi, pour un pointage cumulatif de +2.

«Honnêtement, c’est une belle surprise pour moi. Avec la COVID, j’ai décidé de surtout travailler en dehors du golf au lieu de compter sur les bourses. Je suis un peu devenue une golfeuse de fin de semaine. J’ai surtout voulu participer à ce tournoi pour savoir où en est mon niveau de jeu», a-t-elle expliqué.

Son choix semble décidément avoir été le bon. «(Mardi), j’ai atteint les verts en régulation et ça m’a beaucoup aidé considérant l’emplacement difficile de plusieurs trous», a raconté Sapone.

Lors de la ronde finale, elle partira avec trois coups d’avance sur Caroline Ciot et Valérie Tanguay. «Advienne que pourra, mais ça s’annonce intéressant parce qu’on se connaît très bien !»

En revanche, on peut sans contredit parler d’une ronde à oublier pour Lydia St-Pierre. Cette dernière a joué 83 mardi, passant ainsi de la première à la huitième position.

Les ex-championnes du tournoi Grace St-Germain (+6) et Noémie Paré (+7) auront aussi fort à faire pour mériter le titre.

Élizabeth Labbé (+6) mène chez les amateures, tandis que la Césairoire Mathilde Denicourt (+10) pointe au neuvième rang.

Notons que la professionnelle Sylvie Schetagne a réussi le premier trou d’un coup de la journée. Si quelqu’un imite son exploit au huitième fanion mercredi, il méritera la coquette somme de 10 000$, un bonus offert par Subaru Granby.

Notons que la coupure a été établie à +14 chez hommes et +23 du côté féminin. La ronde finale débutera aux alentours de 7h30 mercredi.