La Classique FEI avait lieu vendredi en début de soirée, au Parc équestre olympique de Bromont.

International Bromont: à surveiller ce week-end

Les Irlandais ont dominé l’épreuve d’ouverture de l’International Bromont, jeudi après-midi. Seul l’Américain Andrew Kocher s’est glissé dans le top cinq durant l’épreuve qui a débuté après la pluie. Il est monté sur la deuxième marche du podium entre les Irlandais Brian Cournane et Cormac Hanley.

Les duos cavaliers-chevaux devaient franchir 12 obstacles pour 14 efforts, dont deux combinaisons doubles, en 71 secondes, ce qui a ajouté un défi supplémentaire.

Vendredi, la Classique FEI se tenait en soirée avec 33 départs. Au moment d’écrire ces lignes, les résultats n’étaient pas dévoilés.

Il s’agit de la deuxième des trois épreuves de la Fédération équestre internationale, indique Alexandra Hill, de l’International Bromont.

Des épreuves nationales de haut niveau ont aussi eu lieu pour la troisième journée de compétitions, comme le Maître 35 et Maître 40.

« Samedi on a le Grand prix modifié qui est ouvert aux cavaliers qui progressent vers le niveau international ou aux cavaliers qui sont en entraînement pour leurs jeunes chevaux qu’ils vont plus tard présenter sur les circuits de compétition internationaux, explique Mme Hill. C’est une épreuve de fort calibre qui a le même niveau de difficulté que les Grands prix, mais qui va présenter des obstacles à 1 mètre 45 plutôt que 1 mètre 60, comme c’est le cas des Grands prix FEI. » Même s’il y a une différence de 15 cm de hauteur pour les obstacles, le dessinateur de parcours s’est assuré que le niveau soit relevé.

Le tracé exigera une technique impeccable de la part des cavaliers et des chevaux, notamment pour réaliser les virages, contrôler la vitesse, accélérer et aborder de la bonne façon les obstacles.

Dimanche, il ne faut surtout pas manquer le traditionnel et ludique défi canin équin, qui aura lieu en avant-midi. D’un côté, le cheval et son cavalier.

De l’autre, le chien et son dresseur. Ils seront jumelés en équipe grâce à un tirage au sort. Les chevaux devront se mesurer à une épreuve de vitesse, tandis que les chiens auront droit à un parcours d’habileté.

En après-midi, dès 14 h 30, le sérieux reviendra avec le Grand prix Québec Original « qui va présenter une bourse de 105 000 $ à partager entre les cavaliers du top 12, souligne Mme Hill. On attend les cavaliers qui ont concouru cette semaine. Ils vont pouvoir présenter un maximum de deux chevaux en compétition pour tenter de s’emparer de la victoire. »

L’événement équestre est ouvert au public moyennant des frais d’entrée. Des activités pour les enfants sont prévues.