L’attaquant granbyen Samuel Michaud se joindra aux Patriotes du Cégep de Saint-Laurent, en division 1 du RSEQ.
L’attaquant granbyen Samuel Michaud se joindra aux Patriotes du Cégep de Saint-Laurent, en division 1 du RSEQ.

Inouk: une lourde perte et beaucoup d’incertitude

Quelques mauvaises surprises sont venues compliquer les plans des Inouk à l’approche du repêchage annuel de la Ligue de hockey junior AAA du Québec, qui se déroulera samedi. Deux joueurs locaux dont ils détiennent les droits, l’attaquant granbyen Samuel Michaud et le gardien farnhamien Joey Allen, se sont récemment engagés avec les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent, en division 1 du RSEQ. Selon nos sources, on aurait aussi refusé de libérer le franc-tireur roxtonais Joakim Bergeron, qui souhaite poursuivre son stage junior dans l’Ouest canadien.

Michaud a tissé des liens avec l’organisation des Patriotes et a même participé à leur camp d’entraînement l’automne dernier. Considérant toute l’incertitude qui entoure les Inouk, il a décidé de faire le saut au hockey collégial. Rappelons que le copropriétaire Marco Bernard discute depuis plus d'un mois avec différents groupes, d'ici et d'ailleurs, en vue d’une possible vente.

« Présentement, on ne sait pas ce qui va arriver avec l’équipe, si elle va déménager ou rester à Granby. Les Inouk ne m’ont pas donné de nouvelles, tandis que les Patriotes m’ont contacté plusieurs fois pour savoir où j’en étais. Ils ont démontré beaucoup plus d’intérêt », a expliqué Michaud, qui a récolté 33 points en 44 matchs lors de la dernière saison.

Il n’exclut toutefois pas la possibilité de revenir dans la Ligue junior AAA à 20 ans.

Allen a quant à lui passé la dernière campagne avec les Gouverneurs juvéniles de Massey-Vanier. Il était considéré comme le troisième gardien des Inouk lorsque l’entraîneur-chef Patrick Bergeron était aux commandes.

Selon nos sources, les Inouk auraient refusé de libérer Joakim Bergeron, qui souhaite poursuivre son stage junior dans l’Ouest canadien.

« Je ne peux pas lui en vouloir »

Contacté mardi avant-midi, le directeur général des Inouk, Samuel Bessette, a reconnnu que le départ de Michaud constitue une perte importante pour l’organisation.

« Je ne cacherai pas que ça fait mal. On parle d’un gars d’impact de 19 ans », a-t-il souligné. « Mais je ne peux pas lui en vouloir. Le climat d’incertitude l’a amené à prendre cette décision pour lui-même. »

Dans le cas de Joakim Bergeron, qui a marqué 28 buts à sa première saison au niveau junior AAA, Bessette a bon espoir de le revoir à Granby.

« Il voulait remporter la coupe (NAPA) à Granby et ça tombe bien, parce que je crois qu’on aura l’équipe pour le faire ! »

Même son de cloche pour ce qui est du prolifique vétéran Yan-Cédric Gaudreault. Alors que les Inouk vantaient son acquisition à retardement dans le cadre de l’échange qui a envoyé Marc-Antoine Dufour avec l’Everest de la Côte-du-Sud, Gaudreault a indiqué, en entrevue avec la radio CIHO FM 96.3, qu’il se concentrera dorénavant sur ses études et ses fonctions d’entraîneur dans la région de Québec.

« J’ai eu une excellente conversation avec Yan-Cédric et je suis au courant de tout ça, a assuré Bessette. Pour l’instant, on ne peut pas vraiment parler de conflits d’horaire. Oui, il veut coacher dans le midget espoir, mais on ne sait même pas s’il y aura une saison... Yan-Cédric ne m’a jamais dit qu’il ne voulait pas venir à Granby. »

Autres départs

Si certains dossiers restent en suspens, quatre autres joueurs ont officiellement quitté l’organisation des Inouk depuis l’ouverture de la période des transactions.

Le défenseur Charles-Érik Léonard a été réclamé par les Condors du Cégep Beauce-Appalaches dans le cadre du repêchage d’expansion, tandis que l’attaquant farnhamien Jacob Santerre a été cédé aux Condors en retour d’un choix de 13e ronde en 2022. Léonard et Santerre n’auront donc jamais enfilé l’uniforme des Inouk.

Charles-Olivier Adam et Alexis Coutre ont ensuite été échangés aux Shamrocks du West Island contre une sélection de 2e tour en 2021. Ils avaient disputé un seul match à Granby avant de plier bagage.

« Adam et Couture vont se rapprocher de la maison, et moi, j’ai obtenu quelque chose dont j’avais besoin », a commenté Samuel Bessette.

Les Inouk possèdent maintenant 13 choix, dont six lors des trois premières rondes, en vue du repêchage de samedi. La deuxième sélection au total, originalement détenue par les Rangers de Montréal-Est, serait d’ailleurs très convoitée.

Bessette admet que plusieurs questions demeurent sans réponse concernant son avenir et celui de l’entraîneur-chef Jason Tracey. Le département des opérations hockey demeure néanmoins concentré sur les tâches à accomplir à court et moyen terme.

« L’incertitude qu’on vit actuellement, ça ne dépend pas de nous. On est payés pour faire notre travail et bâtir une équipe gagnante », a-t-il conclu.