Les Inouk ont à nouveau rendez-vous avec les Cobras de Terrebonne vendredi soir au Centre sportif Léonard-Grondin, mais jeudi, on ne savait toujours pas qui dirigera les locaux.

Inouk: un bon entraîneur demandé d’urgence !

Les Inouk ont à nouveau rendez-vous avec les Cobras de Terrebonne vendredi soir au Centre sportif Léonard-Grondin. Et la question demeure la même qu’à la suite du départ de Charles Rondeau : qui dirigera l’équipe?

Une chose est claire : ni Samuel Bessette ni Marco Bernard, qui étaient derrière le banc dimanche dernier, dirigeront les Inouk. Parole de Bessette et de Bernard.

«Je suis en tournoi avec l’équipe atome de mon fils à Sainte-Julie vendredi soir, a expliqué Bessette. Je ne suis tout simplement pas disponible.»

Bessette assure l’intérim au poste de directeur général à la suite du départ, toujours inexpliqué, de François Graveline. Il a multiplié les appels et les rencontres, cette semaine, afin de trouver un nouvel entraîneur. Il fait évidemment équipe avec Bernard dans ce dossier.

«C’est une semaine très, très intense, a avoué Bessette. Ça nous prend un entraîneur, mais il faut quand même prendre le temps de choisir le bon homme, celui qui fit avec les caractéristiques de nos joueurs. On ne veut pas juste un coach pour avoir un coach

Maxime Cyr, un des entraîneurs des Titans du Verbe Divin, et Sébastien Gauthier, un des coachs du programme de hockey de Massey-Vanier, ont dirigé l’entraînement de jeudi. La veille, François Borduas, l’entraîneur des habiletés individuelles des Inouk, avait travaillé avec Cyr auprès des joueurs.

Cyr, qui a récemment été congédié par le Collège Français de Longueuil, a manifesté son intérêt pour le poste d’entraîneur en chef des Inouk. Il a été remercié par le Collège Français après s’être retrouvé derrière le banc (il était adjoint) alors qu’il était suspendu dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire.

Jeudi, Bessette devait aussi rencontrer Jason Tracey, qui faisait partie du personnel d’entraîneurs des Inouk pendant que Patrick Bergeron dirigeait l’équipe. Tracey a disputé son premier match de la saison avec les Bisons le week-end dernier.

«Il y a de bons hommes de hockey dans la région, a repris Bessette. Je ne sais pas si l’un d’eux se retrouvera à la barre de l’équipe, mais il y en aura certainement qui vont trouver une place au sein du personnel hockey.»

Les Inouk (15-19-3) ont pas moins de trois matchs à l’horaire d’ici à lundi. Après avoir affronté les Cobras, ils seront à Saint-Jérôme dimanche et à Montréal-Est lundi. La dernière rencontre aurait dû être jouée il y a trois semaines, mais avait été remise en raison des mauvaises conditions météorologiques.

«Les gars ont hâte de savoir»

Marco Bernard trouve aussi la semaine plutôt intense.

«Mais je pense surtout à nos joueurs, qui ont hâte de savoir ce qui en est, a-t-il dit. Mais on veut trouver le bon entraîneur et les bonnes personnes pour ramener l’équipe sur le bon chemin.»

Reste que le temps presse, d’autant plus que les Inouk ne sont toujours pas assurés de participer aux séries éliminatoires. Le hic, c’est qu’il n’y a pas une tonne de bons hommes de hockey disponibles à ce stade-ci de la saison, que ce soit dans la région ou ailleurs.

DE BONS MOTS POUR JACQUES LAPORTE

À l’intérieur d’une semaine très occupée, Marco Bernard a appris que Jacques Laporte avait démissionné de son poste de commissaire de la Ligue de hockey junior AAA du Québec après une association d’un peu plus de quatre ans avec le circuit.

«On perd un très bon homme, a expliqué Bernard. Jacques a beaucoup donné, mais je peux comprendre qu’à ce stade-ci de sa carrière et de sa vie, il ait envie de faire autre chose.»

Laporte a mentionné que l’addition de la concession de la Côte-du-Sud de même que celle de Saint-Georges (la saison prochaine) étaient les réalisations dont il est le plus fier.

Président et gouverneur des Shamrocks du West Island, Kevin Figsby assurera l’intérim au poste de commissaire de la LHJAAAQ. Mais il n’est pas dit que l’ancien entraîneur des Stingers de Concordia, s’il se plaît dans ses nouvelles fonctions et s’il est efficace, ne pourrait pas éventuellement occuper le fauteuil de commissaire de façon permanente.