«Si nous ne sommes pas prêts, nous risquons d'avoir l'air fou», explique Patrick Gosselin.

Inouk: Patrick Gosselin respecte les Panthères

Les Panthères de Saint-Jérôme jouent pour une moyenne de ,500 après six matchs (3-3), mais ne comptez surtout pas sur Patrick Gosselin pour prétendre que les Inouk ont rendez-vous avec une équipe «ordinaire» mercredi soir dans les Laurentides.
«Je n'ai pas une tonne d'informations au sujet des Panthères, mais je sais une chose: année après année, ils ont une équipe compétitive et toujours prête à jouer au hockey, a expliqué l'entraîneur avant la séance d'entraînement des Inouk, mardi après-midi. Si nous ne sommes pas prêts, nous risquons d'avoir l'air fou.»
Gosselin ne pouvait encore dire qui de Nathan Ward-Raymond ou de Jimmy Lemay affrontera les tirs des Panthères. Mais il semblait avoir un penchant pour la recrue.
«Jimmy a bien fait après avoir remplacé Nathan l'autre après-midi à Terrebonne. Il a accordé un but rapide après avoir été envoyé dans la mêlée, mais il a fait de gros arrêts par la suite.»
Ward-Raymond a une moyenne de 5,61 et un pourcentage d'arrêts de ,842. Mais Gosselin ne s'inquiète pas.
«Nathan est un bon gardien. Vous savez, la saison est encore très, très jeune.»
Blessé à une jambe, Édouard Michaud a raté les deux derniers matchs. Son cas est douteux en prévision de mercredi. La recrue Mathieu Patry a quant à lui effectué un retour au jeu vendredi contre Chambly après avoir soigné une blessure à l'épaule, mais il était de retour dans les gradins dimanche à Terrebonne bien qu'il était en mesure de jouer.
«Je le répète, on n'a pas joué un mauvais match contre les Cobras, quand même la meilleure équipe de la ligue, a souligné Gosselin. Nous avons eu un mauvais départ, mais nous sommes revenus en force par la suite.»
Les Inouk (3-3) disputeront enfin un premier match au nouveau domicile des Panthères, l'aréna régional de la Rivière-du-Nord, qui remplace le vétuste aréna Melançon.