Les filles des Inouk ont peaufiné leur préparation mercredi soir en vue de leur premier match de la saison, vendredi au Cégep de Granby.

Inouk du basketball: les filles espèrent retourner aux régionaux

Les deux équipes de basketball du Cégep de Granby auront des objectifs bien différents en tête au moment d’amorcer la saison 2018-2019, à domicile vendredi soir. Alors que la formation masculine pourrait connaître une autre campagne difficile, les filles des Inouk espèrent renouer avec le championnat régional au terme du calendrier régulier.

Après trois participations consécutives, les Granbyennes ont dû se contenter du 6e rang de la Conférence Nord-Est en division 2 du RSEQ la saison dernière. Elles tenteront donc de se hisser à nouveau parmi le top-4.

« L’important est de se qualifier pour les régionaux, parce qu’une fois rendus, tout peut arriver », souligne l’entraîneur d’expérience John Van Doorn, qui concentrera maintenant ses efforts avec l’équipe féminine.

Ralenties par les blessures en 2017-2018, les Inouk ont certes perdu les services de Isatis Gravel-LeBlanc et de Delphine Rainville, qui ont terminé leur stage collégial. Elles pourront toutefois compter sur six vétéranes, dont Laurie Dubé et Alexandra Nogues, qui mènera de nouveau le jeu à la position de garde. « Depuis son arrivée avec nous, Alexandra a été une athlète exemplaire à mes yeux. C’est pratiquement une deuxième coach. (...) Elle s’est retrouvée sur l’équipe d’étoiles la saison dernière », indique l'entraîneur Van Doorn.

« Laurie est aussi une très bonne joueuse. Réussir quatre matchs de 30 points dans une saison, je n’avais jamais vu ça dans ma carrière. » Qui plus est, Sarah Mercier a montré un impressionnant niveau de progression lors du camp d’entraînement.

La garde Alexandra Nogues sera de nouveau aux commandes de l’attaque granbyenne.

De passage au Cégep de Granby vendredi soir (19 h), les Élektriks de Shawinigan ont un potentiel intéressant et devraient également lutter pour une place dans le top-4. « Elles avaient plusieurs bonnes recrues la saison dernière, donc ça devrait être un excellent match », anticipe John Van Doorn.

Vers une autre saison difficile ?

Du côté masculin, les Inouk seront dorénavant dirigés par Frédéric Parent, qui a d’abord connu le programme comme joueur durant les années 90. Très impliqué dans le milieu sportif à Granby, Parent compte une quinzaine d’années d’expérience comme entraîneur de basketball aux niveaux secondaire et collégial.

Il aura toutefois fort à faire une formation qui a notamment perdu son pilier offensif en Samuel Chagnon. En fait, Keven Osborne sera le seul joueur de retour.

« C’est sûr que j’ai plusieurs athlètes qui ne sont pas nécessairement des joueurs de basketball à l’heure actuelle. Ils vont le devenir, mais ça va prendre du travail », reconnaît Parent.

« On n’a pas vraiment d’attentes. Ça fait quatre ans que l’équipe rate les [régionaux], mais je crois qu’on va maintenant bâtir sur des bases plus solides. » Le nouveau patron des Inouk masculins devra davantage miser sur un fort concept d’équipe que sur les habiletés individuelles.

« Je m’attends à de l’assiduité, de la discipline, et du travail acharné de la part de mes joueurs. Et de la persévérance, parce que ce ne sera pas facile. On peut surprendre, mais on doit mettre les chances de notre côté. »

Les Granbyens affronteront également Shawinigan vendredi, à compter de 21 h.