Les défenseurs granbyens Maxime Bourgeois et David Koffi Amla poursuivront leur développement avec la nouvelle équipe réserve de l’Impact de Montréal.
Les défenseurs granbyens Maxime Bourgeois et David Koffi Amla poursuivront leur développement avec la nouvelle équipe réserve de l’Impact de Montréal.

Impact: Amla et Bourgeois intègrent la nouvelle équipe réserve

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Maxime Bourgeois et David Koffi Amla ont reçu d’excellentes nouvelles au cours des derniers jours. Même s’ils sont toujours sans contrat professionnel, les deux Granbyens poursuivront leur développement avec la nouvelle équipe des moins de 23 ans (ou U-23) de l’Impact de Montréal.

Cette dernière remplacera la formation U-19 de l’Académie et deviendra ni plus ni moins que l’équipe réserve au sein de la structure montréalaise.

«C’est flatteur d’avoir été retenu. L’Académie compte beaucoup de joueurs talentueux, donc on ne savait pas trop qui serait sélectionné», a souligné David Koffi Amla.

«Par contre, mon objectif reste le même : pousser pour décrocher un contrat pro et rendre fiers tous ceux qui croient en moi depuis le début», a ajouté l’athlète de 17 ans, né au Danemark de parents d’origines togolaise et ivoirienne.

Maxime Bourgeois abonde dans le même sens.

«Pour moi, ce n’est pas une finalité, mais bien une étape de plus dans le processus», a indiqué celui qui devrait dorénavant alterner entre la charnière centrale et le poste de défenseur latéral droit.

Depuis la dissolution du FC Montréal en 2016, les joueurs amateurs devaient quitter l’Académie de l’Impact après avoir atteint l’âge de 19 ans. De nouveaux horizons s’offrent désormais à eux. Et ce changement de cap tombe à point dans le contexte actuel, la pandémie ayant forcé l’annulation de la saison estivale dans de nombreux circuits de développements.

«Le cas de chaque joueur sera géré une année à la fois. Les coachs chercheront à déterminer si on a encore une marge de progression, si on fait encore partie des plans de l’équipe pro», a expliqué Bourgeois, qui a fêté ses 18 ans en juillet.

Aux côtés des pros

En entrevue avec différents médias, le nouveau directeur de l’Académie, Patrick Leduc, a récemment affirmé que l’équipe réserve constituait « le chaînon manquant » au sein de l’organisation. L’objectif est «d’exposer des joueurs à fort potentiel au monde professionnel, tout en maintenant un contrôle sur le temps de jeu», explique-t-il dans un communiqué publié par l’Impact.

Les deux produits des Cosmos de Granby devraient donc côtoyer des professionnels en manque de temps de jeu dans la Major League Soccer (MLS).

«C’est un gros point positif, a confirmé Bourgeois. Ça va nous permettre de nous adapter à un niveau de jeu plus rapide. Je crois que ce mélange bénéficiera à tout le monde», a fait valoir Maxime Bourgeois.

La formation U-23 sera dirigée par Jason Di Tullio, qui a joué avec l’Impact de 2002 à 2007 en deuxième division nord-américaine, avant de gravir les échelons comme instructeur au sein de l’Académie. Le légendaire Patrice Bernier remplira quant à lui le rôle de «superviseur post-formation».

«Ce sont deux entraîneurs qui aiment de donner des conseils à l’entraînement, qui sont en quelque sorte de philosophes de notre sport. On sera très bien entouré», s’est réjoui David Koffi Amla, à l’aise sur tout le côté gauche de la défense.

L’organisation montréalaise n’a pas précisé dans quelle ligue évoluera son équipe réserve. Plusieurs sources indiquent toutefois que la création d’un circuit U-23 parallèle à la MLS sera annoncée prochainement.

Entre temps, les principaux espoirs de l’Impact disputent des matchs hors-concours contre des formations senior AAA, universitaires et semi-professionnelles, en sol québécois évidemment.

«Peu importe ce qui nous a attend avec la pandémie, on reste très motivés. On continuera de travail fort afin d’être prêts pour la prochaine étape», a conclu le jeune Amla.