Il ne restait plus rien aux Braves...

«Nous avons laissé beaucoup d'énergie, que ce soit de l'énergie émotive ou physique, dans notre série face à Nicolet. Et contre le V. Boutin, il ne nous restait plus rien.»
L'entraîneur des Braves de Farnham, Patrick Bergeron, a expliqué bien simplement la défaite de son équipe en finale de la Ligue de hockey junior AA Estrie-Mauricie face au V. Boutin de Plessisville, qui s'est sauvé avec une victoire en quatre petits matchs. Les représentants des Bois-Francs ont fini le travail à domicile, en fin de semaine, avec des gains de 4-2 et de 5-2.
«C'est décevant, c'est vrai, mais si vous aviez vu à quel point nos joueurs étaient amochés, vous comprendriez mieux, a expliqué Bergeron. Je ne pense pas que nous avions une moins bonne équipe que le V. Boutin mais, au cours de la semaine que la série a duré, il a été meilleur.»
Les Braves vont donc passer à côté du grand objectif qu'ils s'étaient fixé au premier jour du camp d'entraînement: participer au tournoi de la Coupe Dodge et la gagner. La déception est énorme à Farnham.
«Nous avions l'équipe pour nous rendre jusqu'au bout, mais le train a commencé à dérailler dans la série contre Nicolet. D'ailleurs, regardez ce que les Pétroles Courchesne ont fait dans leur série contre Trois-Rivières (pour décider du représentant de la Mauricie à la Coupe Dodge): ils ont perdu en quatre. Eux aussi, ils étaient à bout.»
Le capitaine Pier-Gabriel Lajoie, Mathieu Gareau et Étienne Cadieux-Genesse ont tous disputé leur dernier match de hockey junior en fin de semaine.