Tim Côté (le plus grand au centre) s'est emparé de la 2e position avec son partenaire, Gustav Ftonegard Abrahansson, lors des Mondiaux des hommes forts naturels qui avaient lieu ce week-end en Hongrie.

Hommes forts: Tim Côté 2e en Hongrie

Après avoir soulevé plusieurs centaines de kilos et perdu des litres de sueur, le Cowansvillois Tim Côté a vu ses efforts récompensés aux Mondiaux des hommes forts naturels: il a décroché la 2e place en compagnie de son partenaire, le Suédois Gustav­ Ftonegard Abrahansson, samedi en Hongrie.
Une performance dont il s'est dit bien fier étant donné que le colosse de 29 ans a appris sur place que la compétition, qui accueillait 22 hommes forts des quatre coins du globe, se déroulerait en équipes de deux. Il s'agissait d'une première pour lui, et cela, à plusieurs niveaux.
«J'étais très content. C'était ma première compétition à l'inter­national pour cette fédération, ma première avec des tests anti­dopage et la première où j'ai dû faire équipe avec quelqu'un. Juste pour l'expérience, ça valait le déplacement», a assuré Tim Côté, qui a aussi adoré Esztergom, la ville où avait lieu l'événement. 
Le Cowansvillois et son partenaire ont fini 1er au medley, 2e au lever de la pierre d'Atlas de 170 kilos, 2e au renversement de pneus pesant jusqu'à 550 kilos, 1er à la poussée à l'épaule et 2e à l'épreuve de la montée des cloches où ils doivent grimper des marches de 16 pouces avec des poids pesant jusqu'à 300 kilos dans les bras. Seuls deux frères hongrois, visiblement habitués de performer ensemble, ont obtenu de meilleurs résultats.
«Malgré tout le poids qu'on soulève, ce n'est pas les compétitions qui sont si éprouvantes, c'est plutôt l'entraînement pour se rendre jusque-là. Chacune des épreuves durait moins d'une minute quinze. J'ai donc forcé seulement 5 minutes durant les 3 heures de la compétition», a confié Tim Côté en rigolant.
De retour au pays depuis dimanche, l'homme fort originaire de Brigham se remettra d'ailleurs très vite à l'entraînement en vue du championnat provincial des hommes forts pro du Québec auquel il prendra part à St-Odilon-­de-Cranbourne, en Beauce, à la fin mai.
«L'organisateur des Mondiaux (d'hommes forts naturels) a comme projet d'amener notre discipline aux Olympiques. Il prévoit donc organiser d'autres événements au cours des prochains mois et je devrai aussi être de retour à Budapest le 16 septembre pour participer à une compétition individuelle», a d'ailleurs confié Tim Côté.