La défenseure granbyenne Catherine Berger-Dubé se joindra aux Gaiters de l’Université Bishop’s la saison prochaine.
La défenseure granbyenne Catherine Berger-Dubé se joindra aux Gaiters de l’Université Bishop’s la saison prochaine.

Hockey universitaire: Catherine Berger-Dubé a choisi les Gaiters

Après trois saisons mémorables avec la grande puissance du circuit collégial québécois, Catherine Berger-Dubé découvrira maintenant le hockey universitaire. La défenseure granbyenne s’est officiellement engagée avec les Gaiters de l’Université Bishop’s, à Sherbrooke.

Il y a un an, pratiquement jour pour jour, l’athlète de 20 ans confiait avoir reçu des offres provenant de la division 1 de la prestigieuse NCAA américaine. Alors qu’elle rêvait auparavant d’une participation aux Jeux olympiques, Catherine a décidé de prioriser un autre grand projet : devenir psychologue.

«Parfois, les joueuses qui reviennent de la NCAA doivent passer deux années de plus à l’école. Je préférais donc rester au Québec, près de ma famille et de mes amies», a-t-elle expliqué.

La Granbyenne continuera néanmoins d’évoluer à un haut niveau avec les Gaiters, qui se joindront au Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) la saison prochaine.

«C’est un peu le début d’une nouvelle aventure, donc l’opportunité me semblait intéressante», a souligné Catherine, qui a aussi visité les installations de l’Université McGill.

«On ne m’a fait aucune promesse, je vais devoir gagner ma place. Mais je suis prête à remplir un rôle important.»

À Sherbrooke, la défenseure côtoiera notamment six autres Québécoises, dont trois anciennes coéquipières chez les Titans du Cégep Limoilou. Elle espère évidemment que la crise de la COVID-19 s’estompera avant le début des camps d’entraînement, à la fin de l’été.

Catherine Berger-Dubé aurait aimer clore son passage au Cégep Limoilou avec un troisième titre provincial en autant de saisons.

Freinées dans leur élan

Véritable dynastie du hockey collégial, les Titans visaient un cinquième titre provincial consécutif ce printemps, et un huitième en neuf ans. La formation de Québec a dominé la division du RSEQ avec une fiche de 23-3, la meilleure au pays cette saison.

Elle venait d’amorcer les séries éliminatoires avec une spectaculaire victoire 9-0 contre le Collège Dawson, en quarts de finale, lorsque la pandémie a forcé l’interruption des activités sportives aux quatre coins du globe.

«C’est dommage, parce qu’on s’était mises dans l’ambiance des séries», a raconté Catherine Berger-Dubé, qui a aussi bien fait au plan individuel*.

«On pouvait encore se rendre jusqu’au bout. À ma dernière année au niveau collégial, j’aurais vraiment aimé gagner un troisième championnat en autant de saisons...»

L’assistante-capitaine gardera de précieux souvenirs de son passage dans la Vieille Capitale. N’eût été le coronavirus, elle serait d’ailleurs retournée en Chine avec ses coéquipières, toujours afin de contribuer à la promotion du hockey féminin.

«J’ai passé les trois plus belles années de ma vie avec les Titans. On a gagné et j’ai eu énormément de plaisir. Je suis triste de quitter Québec et de laisser des amies derrière moi», a-t-elle reconnu.

Elle se réjouit cependant d’avoir pu trouver une solution qui lui permettra de concilier ses aspirations sportives et professionnelles.

«Je ne sais pas où je serai dans quatre ou cinq ans, mais j’espère continuer de jouer aussi longtemps que possible.»

* Les statistiques individuelles ne sont pas disponibles sur le site du RSEQ