«Yvon Michel s'intéresse à eux et ça pourrait devenir fort intéressant à moyen ou à long terme», explique Dirk Waardenburg, qui est le père et l'entraîneur de Dimitri.

Hauver et Waardenburg veulent boxer chez les pros

Charles Hauver et Dimitri Waardenburg, du club Speedy Gym de Granby, se préparent à faire le saut en boxe professionnelle.
Le Granbyen Hauver et le Sheffordois Waardenburg devraient tous les deux se battre lors du gala du mois de mars présenté par le Groupe Yvon Michel au Casino de Montréal. Les deux auraient pu être du premier événement présenté au Casino par GYM (ce jeudi), mais leur entraîneur estimait qu'ils n'étaient pas tout à fait prêts à faire face à la musique.
«Les gars sont déterminés à faire quelque chose de bien chez les pros, explique Dirk Waardenburg, qui est le père de Dimitri. Yvon Michel s'intéresse à eux et ça pourrait devenir fort intéressant à moyen ou à long terme.»
Hauver a 27 ans et Waardenburg, 26. Le second a livré un combat professionnel il y a quatre ans (il avait perdu) et le premier s'est battu une fois chez les pros, mais en arts martiaux mixtes.
«Ce sont deux bons athlètes et je pense qu'ils ont de l'avenir en boxe», reprend coach Waardenburg. Hauver boxera probablement à 170 livres et Waardenburg, à 135 ou 145 livres.
Un gala à Granby en mars
Hauver était sur le ring lors de la finale du gala présenté par Dirk Waardenburg en mai dernier au Speedy Gym. Il avait alors défait le Drummondvillois Kevin Généreux par décision partagée.
Waardenburg avait alors dit qu'il présenterait probablement un autre gala à l'automne, gala qui n'a finalement pas eu lieu. Mais il nous en promet un pour le mois de mars.
«J'ai plusieurs boxeurs qui sont prêts, ce qui n'était pas le cas à l'automne», précise-t-il. Quelque 150 spectateurs avaient assisté au gala du mois de mai.