Partout où il a joué, qu’importe la ligue, Maxime Guyon a toujours obtenu une moyenne d’au moins un point par match.

Guyon voit «quelque chose de spécial» chez les Bisons

À la poursuite de son rêve, Maxime Guyon s’est promené pour la peine au cours des dernières années : Laval, Saint-Georges, Sorel-Tracy, Berlin au New Hampshire, Cornwall, Roanoke en Virginie, Rivière-du-Loup et bien sûr Waterloo et Granby. Mais voilà, il semble bien qu’il offrira le plus gros de son talent aux Bisons cette saison.

« À chaque fois que je me suis éloigné de l’organisation, c’est parce que j’avais la chance d’améliorer mon sort, explique Guyon, qui a amassé deux points en autant de matchs depuis le début de la campagne. Quand je me suis retrouvé dans la Ligue fédérale (Berlin et Cornwall) et dans la Southern Professionnal Hockey League (Roanoke), c’est parce que j’avais l’opportunité de gagner ma vie avec le hockey. Aujourd’hui, le contexte est différent. »

Le rêve de Guyon était de jouer dans la Ligue de la Côte Est. Il est passé proche.

« Aujourd’hui, j’ai un emploi à temps plein et je joue au hockey à côté. C’est correct. Et il n’y a pas de raisons que je m’éloigne trop de Granby cette saison. Je veux en donner aux Bisons. »

L’athlète de Saint-Amable appartient néanmoins aux 3 L de Rivière-du-Loup, de la Ligue nord-américaine, où il se décrit comme un « réserviste de luxe ».

« Je vais jouer ma part de matchs avec les 3 L, mais je ne devrais pas rater trop de rencontres des Bisons. En plus, c’est l’fun de jouer ici cette saison, il y a quelque chose de spécial dans l’air. »

Ce quelque chose de spécial, c’est l’équipe qui gagne et qui joue dans un très bel aréna.

« Quand je regarde notre alignement, je ne vois pas beaucoup de faiblesses. Je sais que les autres clubs ne sont pas contents à l’idée de nous affronter. Et qu’on le veuille ou non, c’est agréable de jouer au centre sportif Léonard-Grondin, le plus bel aréna de la ligue. J’ai eu du plaisir à Waterloo, il y avait de l’ambiance en masse, mais Granby, c’est autre chose. »

Partout où il a joué, qu’importe la ligue, Guyon a toujours obtenu une moyenne d’au moins un point par match. Sa présence régulière avec les Bisons a de quoi faire sourire David Lapierre.

« Je n’ai pas d’objectifs personnels cette saison, sinon celui d’aider l’équipe à gagner. Les objectifs personnels, honnêtement, je ne suis plus là-dedans. Avec l’âge (il a roulé sa bosse, mais il n’a que 25 ans), tu vois les choses différemment. »

À Joliette

Maxime Guyon sera en uniforme, samedi soir, alors que les Bisons (3-0) seront à Joliette pour y affronter les Sportifs (2-0), champions en titre de la Ligue senior AAA. Le duel promet.

Après avoir cédé sa place à Vincent Gervais à Plessisville, Paul Bourbeau Jr reprendra sa place devant le filet dans Lanaudière. Indisponible, Maxime Roy va passer un tour.

Par ailleurs, Francis Brunelle (Jonquière) et Philippe Charbonneau (Rivière-du-Loup) vont entamer la saison à temps plein dans la LNAH. Quant à Patrice Demuy (Laval) et Tommy Lapierre (Rivière-du-Loup), il risque de se promener entre la LHSAAAQ et la LNAH.

Le défenseur Jason Larochelle est officiellement de retour avec les Bisons, mais en raison principalement de son travail de policier, il ratera un match sur deux.

Notons enfin que les Bisons ont échangé le dur Samuel Desruisseaux au Metal Pless de Plessisville quelques heures à peine avant le match opposant les deux équipes le week-end dernier dans les Bois-Francs. Desruisseaux était d’ailleurs en uniforme pour les locaux.