Alexis Guilbault s’est imposé comme un joueur productif et régulier cette saison.

Guilbault : «Il faut s’y mettre!»

« Moi, je pense qu’on peut encore sauver notre saison. Mais il faut s’y mettre là, maintenant! »

S’il y a un joueur qui a peu à se reprocher chez les Maroons, c’est bien Alexis Guilbault. Non seulement est-il le seul patineur à avoir participé aux 22 matchs de l’équipe avec Samuel Cloutier, mais il a aussi dominé le classement des marqueurs de la formation avec une récolte d’une trentaine de points, dont 11 buts.

« Mon objectif, cette saison, était d’assumer davantage de leadership sur la patinoire en produisant davantage, explique Guilbault, 23 ans, qui a connu des campagnes de 79 et de 92 points avec le Collège Français de Longueuil, dans le junior AAA. J’ai atteint mon objectif, mais j’aurais bien pris quelques victoires de plus. »

Les Maroons entament vendredi soir leur série au meilleur de trois matchs face au Métal Perreault de Donnacona. Le match, présenté à l’aréna Jacques-Chagnon, débute à 21h.

« Ça n’a pas été une saison facile, c’est vrai. On a eu plein de blessés, on a eu des absents, y’a des histoires qui ont causé des distractions, etc. On n’a pas atteint nos objectifs (le fameux top 4 du classement), mais on peut encore se reprendre. Des équipes qui ont connu des saisons difficiles, mais qui ont fait un bon bout de chemin en séries éliminatoires, on a vu ça souvent. »

Guilbault croit encore aux Maroons. En ce sens, il répète les propos que tenait Yann Joseph la semaine dernière.

« On aimerait ça avoir un alignement complet en fin de semaine, mais ça ne sera pas encore le cas. Mais même avec des effectifs réduits, on reste une équipe de hockey de calibre. Il nous manquait plein de gars, à la mi-janvier, quand on a battu Joliette, un des bons clubs de la ligue. »

Détermination et courage

Non, ni Jason Crack (commotion) ni Charles Power (épaule) ne seront en uniforme vendredi. Il n’est toutefois pas impossible qu’ils rejoignent leurs coéquipiers si jamais un troisième et ultime match s’avérait nécessaire, dimanche après-midi. Puis, Jonathan Bouchard est suspendu un match alors que Charles-Antoine Jolin est toujours blessé. À l’opposé, les ex-Inouk Maxime Pion et Xavier Brodeur vont faire leurs débuts avec les Maroons vendredi.

Et en fin de soirée, jeudi, on apprenait que le défenseur Jason Larochelle avait accepté de rentrer au bercail.

« Une équipe qui se sert les coudes, ça peut faire des miracles, reprend Guilbault. Je pense qu’il y a assez de gars déterminés et courageux dans ce vestiaire pour nous permettre de battre Donnacona. »

Le Métal Perreault n’a pas connu une grosse saison, mais il a néanmoins remporté cinq de ses sept derniers matchs. Une fin de campagne totalement à l’opposé des Maroons, qui auront François Lacerte devant le filet lors de la première rencontre.

« On peut sauver notre saison, je le répète. Moi, finir le 10 février, ça ne me tente pas pantoute. Mais il faut s’y mettre », insiste Alexis Guilbault.