Selon le gérant Yannick Parent, les joueurs des Guerriers devront changer leur attitude.

Guerriers: une autre soirée difficile

Les Ducs de Longueuil ne sont pas les Cards de LaSalle et ils l’ont de nouveau démontré clairement aux Guerriers mardi soir au stade Napoléon-Fontaine.

Les Ducs l’ont emporté 8-1, le même pointage que la veille au parc Paul-Pratt, et ils mènent maintenant cette série au meilleur des sept matchs par deux victoires à zéro. La troisième rencontre aura lieu jeudi soir, à Longueuil. Et à la lueur de ce qu’on a vu depuis le début de la semaine, ça pourrait se finir rapidement.

Isaac Mailhot-Bérard a produit le seul point des Guerriers à l’aide d’un simple frappé en troisième manche, ce qui a permis aux locaux de prendre les devants. Mais le reste du match a été l’affaire des Ducs, qui semblaient seuls sur le terrain.

Les Ducs ont inscrit quatre points en quatrième et quatre autres en septième, à chaque fois aux dépens de Samuel Robichaud, qui faisait pitié au monticule lors du dernier tour au bâton des vainqueurs. En septième seulement, il a accordé trois buts sur balles, dont un intentionnel, il a atteint deux frappeurs et il a accordé deux coups sûrs.

Mais le gérant Yannick Parent a gardé Robichaud, qui avait complètement perdu le marbre, sur la butte. Et il a dû s’en défendre.

« Samuel s’est laissé déconcentré par une décision de l’arbitre sur le premier frappeur qu’il a affronté en septième, a expliqué Parent. J’avais des lanceurs, j’aurais pu le remplacer, mais il n’avait effectué que 70 lancers et les choses allaient rapidement. »

Michel Dagenais a produit deux points à la faveur des Ducs, qui ont frappé huit coups sûrs, le double des Guerriers. Christian Rebts, qui a œuvré pendant quatre manches, a été le lanceur gagnant.

Jeudi, dans le cadre d’un match que les Guerriers n’auront pas le choix de gagner, c’est le jeune Félix Dubeau-Hervieux, qui arrive du midget AAA, qui sera au monticule. À la suite des départs de Guillaume Beaudry et de Dave Gauthier pour les États-Unis, les Granbyens ne sont pas riches en lanceurs partants, du moins en nombre.

Les Guerriers tentent toutefois de voir si Gauthier ne pourrait pas revenir en ville le temps d’un match samedi, lors de la quatrième rencontre.

Le vétéran jouera et étudiera à Nyack, dans l'État de New York, en deuxième division de la NCAA, en 2018-2019. 

Une attitude à changer

Yannick Parent sait que les Ducs ne sont pas les Cards. Mais il est d’avis que ses joueurs doivent changer d’attitude.

« Il y a de la frustration dans l’air et on se laisse trahir par nos émotions, a-t-il dit. J’ai encore confiance, mais il faut vraiment ramener l’attitude positive qu’on avait quand on jouait contre les Cards. Car là, on ne s’en va nulle part. »

En effet.