Georges St-Pierre (25-2-0) affrontera Michael Bisping (31-7-0) lors de la finale de l'UFC 217, le 4 novembre au Madison Square Garden, à New York.

GSP dit qu'il sera plus gros et plus fort face à Bisping

L'ancien champion mi-moyen Georges St-Pierre dit qu'il sera plus gros et encore meilleur lors de son retour dans l'octogone en novembre face au champion des poids moyens Michael Bisping.
Le Québécois âgé de 36 ans ne s'est pas battu depuis le 16 novembre 2013, quand il avait défendu son titre avec succès pour une neuvième fois d'affilée grâce à une décision partagée favorable contre Johny Hendricks. St-Pierre avait ensuite affirmé qu'il avait besoin d'un peu de temps en retrait des projecteurs puisque sa vie était devenue «complètement folle» et «un vrai zoo».
Quatre ans plus tard, St-Pierre (25-2-0) affrontera Bisping (31-7-0), qui est âgé de 38 ans, lors de la finale de l'UFC 217, le 4 novembre au Madison Square Garden, à New York.
St-Pierre a continué à s'entraîner au cours des années - se déchirant un ligament croisé antérieur pour une deuxième fois en 2014 -, mais il soutient être un meilleur athlète aujourd'hui qu'il y a quatre ans.
Il sera certainement plus gros, alors qu'il se battra chez les 185 livres. Quand St-Pierre se battait chez les mi-moyens (170 livres), son poids normal était d'environ 185 livres. Son poids actuel est de 200 livres.
«Dès que j'ai su que j'allais affronter Bisping, j'ai commencé à me préparer à 100 pour cent, a-t-il raconté en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne. J'ai embauché un nutritionniste, commencé à suivre un régime spécial et augmenté ma masse musculaire. Et je me sens bien.»
St-Pierre, qui détient des ceintures noires en karaté et en jiu-jitsu brésilien, s'est aussi retourné vers ses racines en karaté.
«Je n'aurais jamais dû m'en éloigner, a-t-il noté. Je pense que le karaté s'allie mieux à mon style. J'ai aussi travaillé sur différentes choses - des attaques au sol, des clés de jambe, des choses comme ça.»
Et il s'entraîne maintenant avec le célèbre entraîneur de boxe Freddie Roach, qu'il a longtemps admiré.
«C'est un rêve pour moi d'avoir Freddie Roach dans mon coin, a dit St-Pierre. Il a toujours été occupé par le passé, travaillant avec Manny Pacquiao, mais il sera là avec moi (le soir du combat) et lors du camp.»
St-Pierre promet aussi d'être agressif lors de son combat contre Bisping. «Il est le champion. Je suis l'aspirant et je vais devoir le mettre au défi.»
St-Pierre a affirmé qu'il prendra sa retraite s'il s'incline contre Bisping, mais qu'il prolongera sa carrière s'il gagne. Pour l'instant, les preneurs au livre favorisent St-Pierre.