«On s’est amélioré partout. On aussi commencé la dernière saison avec un bon alignement, mais ce n’est rien de comparable avec cette année», a affirmé le vétéran des Inouk Jacob Graveline.
«On s’est amélioré partout. On aussi commencé la dernière saison avec un bon alignement, mais ce n’est rien de comparable avec cette année», a affirmé le vétéran des Inouk Jacob Graveline.

Graveline: «Tout le monde pousse dans la bonne direction»

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Un changement majeur n’attend pas l’autre chez les Inouk depuis plusieurs semaines. Quelques heures avant le début du Défi Bauer, vendredi soir, Jacob Graveline rapportait toutefois une «excellente ambiance» autour de l’équipe. Car si une chose n’a pas changé en cours de route, c’est bien l’objectif ultime : remporter les grands honneurs dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

«Contrairement aux années précédentes, on a l’impression de s’en aller dans la bonne direction. On sait qu’on a un bon club, donc c’est certain que ça motive les troupes», a affirmé Graveline, un attaquant originaire de Roxton Pond.

«Il y a eu des changements au niveau des propriétaires et des entraîneurs, et je crois que c’est tout pour le mieux. On dirait que tout le monde pousse dans la bonne direction. Je trouve ça très encourageant.»

Rappelons que le Défi Bauer (d'abord présenté sous l'appellation «Défi de la coupe»), tenu sur cinq fins de semaine, sert en quelque sorte de transition avant le lancement de la véritable saison régulière. Les formations de la LHJAAAQ étant reparties dans quatre sections géographiques, les Inouk doivent affronter les Forts de Chambly et le Collège Français de Longueuil à trois reprises.

À LIRE AUSSI: Défi Bauer: des débuts réussis pour les Inouk

Même si les confrontations sont divisées en six périodes de 10 minutes et que l’action se déroulera toujours à 4 contre 4, sans contact, Graveline assure que ses coéquipiers prennent le tournoi au sérieux.

«On est là pour jouer au hockey et on veut gagner chaque partie, a souligné le numéro 96. Comme l’a dit notre nouveau coach (Alex Bourret), on ne doit pas prendre ces matchs à la légère. C’est une bonne préparation avant la saison.»

Il faut dire que l’équipe qui remportera le Défi Bauer obtiendra automatiquement une place en séries.

L’attaquant granbyen Alexandre Couture devait signer son contrat avec les Inouk avant le match contre Chambly vendredi soir.

Heureux de retrouver Couture

Jacob Graveline a une raison de plus d’être heureux ces jours-ci. Retranché par l’Armada de Blainville-Boisbriand dimanche dernier, son meilleur ami, Alexandre Couture, devait officiellement signer son contrat avec les Inouk vendredi, en vue de la visite des Forts en soirée. L’attaquant granbyen était également courtisé par l’Université de Moncton.

«On est très proches depuis le secondaire 1, donc je lui souhaitais le meilleur dans la LHJMQ. Par contre, c’est certain qu’Alex est une acquisition majeure pour notre équipe», a confirmé Graveline.

«Il avait un rôle plus défensif dans le junior majeur, mais ça reste un gars avec un talent offensif hors du commun. Alex devrait être très dangereux dans le junior AAA. Ce sera très plaisant de jouer avec lui.»

«Ça prenait du mouvement»

Les choses ont décidément évolué chez les Inouk depuis le 23 juillet dernier. La Voix de l’Est avait alors reçu une lettre cosignée par 11 joueurs affirmant qu’ils ne disputeraient pas la saison 2020-21 si le groupe de propriétaires demeurait en place. Le processus est toujours en cours, mais Marco Bernard a depuis cédé les fonctions de président et gouverneur à Ian Matthews.

«Ce n’est rien de personnel contre Marco, mais ça prenait du mouvement après la saison très ordinaire qu’on venait de connaître. On est satisfaits des changements jusqu’ici», a expliqué Graveline.

Rémy Harrisson a aussi effectué son retour dans l’organisation à titre de directeur des opérations hockey. Ses premières décisions ont été de conserver le directeur général Samuel Bessette et d’embaucher Bourret comme entraîneur-chef.

Bessette n’a jamais caché son intention de bâtir un club champion.

Le prolifique Yan-Cédric Gaudreault n’aura cependant jamais joué le moindre match dans l’uniforme granbyen, lui qui comptait prioriser son rôle d’entraîneur au niveau midget espoir l’hiver prochain. Gaudreault a donc été échangé aux Prédateurs de Joliette mardi, en retour de Ludovic Harrisson ainsi que des choix conditionnels de deuxième et onzième rondes en 2021.

«Gaudreault est un excellent joueur et il pouvait certainement nous aider beaucoup. Mais le côté à temps partiel, ce n’était pas idéal pour la chimie de l’équipe...» a reconnu Jacob Graveline.

Le départ de Gaudreault a aussi libéré une place de joueur de 20 ans, rapidement comblée avec l’arrivée de Couture.

Le gardien Nathan Darveau, le défenseur Loïc Bergeron et l’attaquant Zackary Daneau constituent aussi des ajouts majeurs à leurs positions respectives.

«On s’est amélioré partout. On a aussi commencé la dernière saison avec un bon alignement, mais ce n’est rien de comparable avec cette année.»

«En revanche, il ne faut pas commencer à se trouver trop bons, parce que ça pourrait nous faire mal. On doit prouver des choses dès maintenant.»